Logo ETI Quitter la lecture facile
Cofely-repense-le-transport-de-sa-filiere-bois

L’Actu de l’innovation

Cofely repense le transport de sa filière bois

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Anticipant l’explosion de la demande de bois-énergie dans les années à venir, Cofely dote son organisation logistique d’une solution informatique de gestion du transport qui, outre la maîtrise et le suivi des flux de transport, lui permettra de fournir à chaque chaufferie un compte-rendu des émissions de CO2 dues au transport. 

De 200 000 tonnes actuellement, la consommation de bois-énergie devrait ainsi passer à 600 000 tonnes en 2012, et atteindre les 1,5 million de tonnes en 2015. Cette explosion prévisible de la demande a conduit Cofely, société de services en efficacité énergétique et environnementale et filiale de GDF Suez, à repenser entièrement l’organisation de sa production et de sa logistique. La société prévoit de multiplier le nombre de chaufferies alimentées par du bois-énergie. Leur nombre devrait passer de 180 à 210 d’ici 2015. Quatre nouvelles plates-formes logistiques dédiées au bois devraient s’ajouter aux 11 actuellement exploitées d’ici quatre ans.

Optimiser le transport pour assurer les volumes

S’agissant du transport, Cofely anticipe dès cette année. L’objectif est de garantir les volumes, tout en maintenant les prix pour les clients : le bois doit rester concurrentiel et intéressant tant du point de vue environnemental qu’économique. La société a fait appel à un spécialiste de l’informatique du transport, DDS Logistics, pour l’épauler dans la gestion de son transport amont (des fournisseurs de bois aux sites logistiques) et aval (des plates-formes logistiques aux chaufferies).

D’ici le mois de novembre, DDS Logistics va déployer, sur l’ensemble des plates-formes logistiques Bois Cofely, sa solution DDS Shipper. Les premiers tests sont en cours à Rouen pour l’approvisionnement de trois chaufferies. « Nous souhaitions un outil clé en main, facile à déployer, qui nous permette d’optimiser notre organisation transport. Ce n’est pas notre cœur de métier, mais c’est un paramètre essentiel pour notre activité et pour le développement de la filière bois. Nous avons trouvé chez DDS Logistics, des conseils, mais surtout une équipe investie à nos côtés », commente Francois-Xavier Dugripon, Directeur des achats d’énergie Cofely.

Une fois opérationnelle sur tous les sites, la solution permettra à Cofely de :

  • maîtriser les flux et les coûts du transport : la solution sélectionne automatiquement le transporteur offrant le meilleur rapport qualité/ délai/ coût se trouvant à proximité de la zone à desservir. Elle permet également de pré-facturer les prestataires et donc d’avoir une visibilité sur ses coûts de transport ;
  • suivre de bout en bout une expédition : une fonctionnalité « Tracing & Alertes » émet, en cas d’incident, une alerte afin de pallier le dysfonctionnement et honorer la livraison. Très proactif, le moteur d’alertes permet également de générer la liste des tâches à réaliser ;
  • calculer les émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre générés par le transport.

Les émissions de CO2 calculées pour chaque transporteur et chaufferie

« L’utilisation du bois-énergie dans les chaufferies est neutre en termes d’émissions de gaz carbonique, ce qui permet de lutter efficacement contre l’effet de serre. Nous avons souhaité mettre en place un « thermomètre sur notre transport » afin de limiter notre impact sur l’environnement. Cette fonctionnalité va nous permettre de calculer le volume des gaz à effet de serre émis par chacun de nos transporteurs et chacune de nos chaufferies », explique François-Xavier Dugripon.

« Le calcul des émissions de CO2 se fera sur le kilométrage réel. Les transporteurs devront renseigner dans la solution DDS Shipper, le nombre de kilomètres effectués et le poids transporté. A partir de ces données, un compte-rendu des émissions de CO2 sera réalisé et envoyé à chaque chaufferie afin d’établir un « suivi » de chaque site », commente Jérôme Bour, Président de DDS Logistics.

Par ailleurs, Cofely étudie le recours aux transports alternatifs à la route. Au rail, mode nécessitant de très importants volumes, Cofely privilégie le transport fluvial. L’entreprise s’est engagée à transporter dès cette année, 30 000 t de bois par voie fluviale, soit plus de 10 % de ses flux actuels. La solution DDS Shipper servira également à la gestion des flux réalisés via ces modes alternatifs.

M.C

Déjà publié :

La scierie Moulin valorise sur place ses déchets de bois

La robotique au service de la filière bois

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !