Logo ETI Quitter la lecture facile
Dashlane-Pourquoi-l-affaire-d-Evernote-n-est-pas-un-banal-piratage-de-plus

En ce moment

Dashlane : pourquoi l’affaire d’Evernote n’est pas un banal piratage de plus

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Ce week-end, l’éditeur de l’outil de travail collaboratif Evernote (site web et applications pour  Windows/Mac/iOS/Android) a annoncé avoir été la cible d’une attaque « sophistiquée » et demande à ses 50 millions d’utilisateurs de changer de mot de passe.

Evernote n’est pas un cas isolé. Pour mémoire, les sites du New York Times, Tumblr, Yahoo, Facebook, Twitter, Sony, Google, LinkedIn, Hotmail et même le site de la NASA se sont fait pirater une partie des mots de passe – de quelques centaines ou quelques milliers, voire  plusieurs millions – de leurs utilisateurs.

Sauf que dans le cas d’Evernote, c’est 50 millions de mots de passe qui ne sont plus fiables ! C’est une première dans l’histoire du web. Et c’est aussi une limite qui vient d’être franchie. 

Evernote a dû envoyer 50 millions d’emails ce week-end. Certains des utilisateurs n’ont toujours pas reçu cet email. Evernote est confronté à la limite technique des emails – cela prend du temps d’en evoyer 50 millions d’emails. Pendant ce temps, les mots de passe de leurs utilisateurs ne sont plus fiables et ils ne le savent pas. Quand on sait que la grande majorité des utilisateurs utilisent un mot de passe « simple » pour plusieurs services, cela représente un vrai danger. 

Les mesures de réactions et d’information classique sont désormais inefficaces sur des phénomènes d’une telle ampleur. 

Mais que faire alors ? 

Le temps où l’on pouvait gérer ses mots de passe manuellement est révolu. 

Cette tendance oblige dorénavant  les internautes à  gérer leurs mots de passe et à les changer rapidement.  Gérer ses mots de passe signifie définir un mot de passe différent et complexe pour chaque service, ce qui est quasiment impossible sans utiliser des solutions logicielles, sauf à prendre un temps considérable à gérer cela manuellement. 

Là encore, pour éviter de se faire piéger, de plus en plus d’internautes devront recourir à des services tiers pour être prévenus quasiment en temps réel. 66% des utilisateurs de Dashlane qui avaient un compte sur Evernote ont changé leur mot passe immédiatement après notre alerte diffusée quelques minutes après la connaissance de l’attaque. Et 50% d’entre eux ont fait cela avant samedi minuit, tandis que le mail d’Evernote n’a toujours pas été reçu par tous les utilisateurs. 

Emmanuel Schalit, CEO de Dashlane

 
Découvrez les formations Techniques de l’Ingénieur :
 
Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !