Quitter la lecture facile
DIAPORAMA-Decryptage-des-structures-etranges-dans-le-desert-chinois

DIAPORAMA : Décryptage des structures étranges dans le désert chinois

Posté le par La rédaction

En ce moment

http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/thematique/environnement/

Le service de cartographie en ligne Google Maps a permis de révéler des structures pour le moins surprenantes dans la partie chinoise du désert de Gobi. Alors que les internautes s'enflamment sur la toile, certaines explications pourraient bien se réveler décevantes.

Ces images font beaucoup parler d’elles en ce moment : quelques internautes ont découvert, grâce au service de cartographie en ligne Google Maps, de gigantesques et bien mystérieuses structures dans la partie chinoise du désert de Gobi, les provinces désertiques du Gansu et du Xinjiang, au nord-ouest de la Chine. Mêlant conclusions hâtives et hypothèses farfelues, les différents commentateurs y ont vu des cibles géantes pour l’armée chinoise, ou même des constructions extraterrestres… Ces structures ont enflammé la curiosité et l’imagination des internautes et « experts » de tous bords, du fait de leur proximité avec les installations spatiales et militaires chinoises, dont fait partie le centre spatial de Jiuquan, principale base de lancement chinoise depuis la fin des années 50.

Retour et explications sur quelques-unes de ces images.

 

Marais salants du Lob Nor :

Sur cette photo, point de doute : cette gigantesque structure géométrique, composée de différents rectangles aux nuances bleues turquoise et vertes, se trouve être les marais salants dans le Lob Nor.  Immense marécage salé dont la superficie diminue peu à peu, ce site a été le théâtre de pas moins de quarante-cinq explosions atomiques, entre 1964 et 1996.

Proches comme la plupart des structures suivantes du centre spatial de Jiuquan, ces marais salants seraient liés à une mine de potasse.

Cibles d’étalonnage pour satellites espions :

Confondues avec des structures militaires secrètes, des canalisations, des grillages géants, voire des codes barre géants dont l’utilité resterait mystérieuse, ces lignes blanches seraient en fait… des cibles d’étalonnage. Jonathan Hill, technicien en charge des projets de vols spatiaux vers Mars pour l’Université de l’Arizona, explique pour le site « Life’s little mysteries » : « Les grilles de lignes blanches en zigzag, vues sur deux des images, sont des cibles d’étalonnage de satellites espions : les caméras des satellites se concentrent sur ces grilles, qui mesurent environ 0,65 miles de large par 1,15 miles de long, et les utilisent pour s’orienter dans l’espace ». Des satellites espions que la Chine n’est bien évidemment pas la seule à utiliser.

En utilisant l’historique de Google Earth, on aperçoit même le chantier préliminaire à la peinture de ces grandes bandes blanches (historique du début de l’année 2005).

Traces de pneus pour prospection sismique ?

Suspectés d’être un réseau de canalisations ou un quadrillage dont l’utilisation reste mystérieuse, ces tracés ne seraient en fait que des traces de pneus, aisément reconnaissables en zoomant sur Google Earth, par le doublement des lignes et leur écartement de moins de 3 mètres. Leur incroyable régularité laisse penser à une prospection sismique, en vue de trouver, peut-être, du pétrole.

 

Par Rahman Moonzur

À lire aussi :

DIAPORAMA – De nouveaux clichés de la Lune

Juno : une sonde spatiale vers Jupiter

Des robots et logiciels pour des missions extraterrestres

Posté le par La rédaction

Imprimer l'article Commenter cet article Partager l'article par email

Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.