Logo ETI Quitter la lecture facile
Google-Glass-fait-son-entree-au-bloc-operatoire

En ce moment

Google Glass fait son entrée au bloc opératoire

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Un chirurgien américain s'est servi de ses « Google Glass » pour diffuser en direct l'opération du genou qu'il était en train de réaliser, une première mondiale.

Ce n’était qu’une question de temps pour que les « Google Glass » parviennent à se faufiler dans un bloc opératoire afin de permettre la retransmission en direct d’une opération, et c’est maintenant chose faite : un chirurgien américain de l’université d’Ohio State a retransmis en live via les Google Glass qu’il avait sur le nez, une opération du genou qu’il a réalisée la semaine dernière. La vidéo, en vue subjective, a pu faire « le bonheur » d’un petit groupe d’étudiants en médecine ainsi que d’un collègue du chirurgien, qui se trouvaient alors de l’autre côté de la ville de Boulder.

« Je commence tout juste à apprécier cette nouvelle connectivité qu’elles m’ont donnée », raconte le docteur Christopher Kaeding à propos de ses « Google Glass ». Pendant l’opération, le docteur Kaeding s’est entretenu avec son collègue chirurgien à travers le casque audio intégré au dispositif, ce qui en fait la première collaboration en temps réel lors d’une opération via les lunettes connectées de Google, d’après l’université d’Ohio State.

Révolutionner les techniques d’enseignement et la collaboration en temps réel

Le chirurgien américain était en train de mener une opération somme toute assez classique visant à réparer les ligaments croisés antérieurs d’une femme qui s’est blessée au genou en jouant au softball (un jeu similaire au baseball particulièrement populaire chez la gente féminine, de l’autre côté de l’Atlantique). A entendre le docteur Kaeding, les « Google Glass » n’ont en rien entravé ses performances ou sa concentration en tant que chirurgien : « Pour être tout à fait honnête, une fois l’acte chirurgical entamé, j’oubliais régulièrement que je portais les lunettes », explique-t-il.

L’université d’Ohio State est désormais en train d’étudier différents moyens d’utiliser de manière optimale le dispositif mis au point par le géant californien, notamment afin de renforcer la collaboration entre professionnels de la médecine, ainsi que pour révolutionner les techniques d’enseignement au sein même de l’établissement – la chirurgie dans un premier temps, puis quelque soit le cursus suivi. Le docteur Clay Marsh, responsable du pôle innovation du centre médical, déclare même être très excité à l’idée de « toutes les futures opportunités que le dispositif pourrait bien offrir ». Créer du contenu vidéo placé sous le point de vue subjectif du chirurgien pourrait fournir aux étudiants en médecine – avides de pouvoir suivre un professionnel en plein travail – un niveau de détails encore jamais égalé.

Deux précédents durant l’été

Ce n’est pas la première fois que des chirurgiens s’intéressent au potentiel des Google Glass : un Espagnol et un Américain avaient déjà opéré durant l’été en portant les fameuses lunettes, un moyen pour eux de partager leur expérience en filmant une opération en vue subjective, avec la différence majeure que les opérations n’étaient alors pas retransmises en direct. L’Américain avait réalisé la pose d’une sonde gastrique par endoscopie, tandis que l’Espagnol avait pratiqué une greffe de cartilage sur un patient de 49 ans.

Par Moonzur Rahman

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !