Les capteurs, le défi de la mécatronique du futur
29 sept. 2011

Les capteurs, le défi de la mécatronique du futur

Ils sont partout, et même si on ne les voit pas toujours, leur rôle est bel et bien primordial au bon fonctionnement de bien des systèmes, industriels ou grand public...

Je veux bien entendu parler des capteurs.

Que ce soit pour surveiller, analyser ou contrôler un process, la collecte des informations se fait par le biais de capteurs. Les exigences grandissantes en ce qui concerne leur précision, leur miniaturisation, leur consommation d’énergie ainsi que leur coût en font l’objet d’une attention toute particulière, dans la recherche notamment.

Ainsi, les grandes tendances dans ce domaine portent entre autres sur le développement de capteurs sans fil, destinés par exemple à équiper les systèmes en rotation (capteur de pression dans un pneumatique par exemple). L’énergie nécessaire à leur alimentation est apportée à l’aide d’une onde électromagnétique, qui permet par la même occasion le flux des informations recueillies par le capteur. Du pain béni pour le développement de systèmes mécatroniques pour l’automobile.

La miniaturisation est également une problématique phare que rencontrent les chercheurs et industriels. En effet, le nombre croissant des appareils nomades, la nécessité d’un encombrement et d’un poids minimum, ainsi que la course à la sobriété énergétique font de la taille des capteurs un enjeu majeur.  Ainsi VTI Technologies présenta lors du salon Electronica 2011 de Munich le plus petit capteur numérique gyroscopique triaxial au monde (3,1×4,2×0,8 mm), qui s’avère être également le moins gourmand (consommation électrique de 5 mA). Il peut ainsi équiper sans encombre les smartphones dernier cri.

En outre, tout comme la mécatronique, les nouveautés en matière de capteurs semblent naître de la pluridisciplinarité. Ainsi, le capteur de demain semble tirer sa force de plusieurs disciplines complémentaires, notamment dans le domaine médical, où médecins, physiciens, opticiens, informaticiens et ingénieurs mettent en œuvre leur connaissance pour développer des biocapteurs, capables d’être implantés directement à l’intérieur du corps humain pour détecter des cellules cancéreuses.

Source : Abmecatronique.com




VOS COMMENTAIRES

Pour publier un commentaire, vous devez être identifié.

Aucun commentaire pour cet article.