#

Automobile

Automobile dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Automobile dans les livres blancs


Automobile dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2017
  • |
  • Réf : BE9785

Climatisation automobile

La climatisation automobile est liée à l’évolution ou  à la mutation des motorisations. Ce changement s’effectue sous des contraintes de réglementation (consommation / pollution) et sociétale (mode de déplacement).  Un véhicule dit « propre » réduit ou supprime totalement les émissions d’un moteur. Un moteur thermique traditionnel entraîne mécaniquement des auxiliaires (alternateur, pompe à eau et compresseur de climatisation) et ce sont ses pertes thermiques qui assurent le chauffage pour le confort des passagers. Limiter ou supprimer le fonctionnement de ce type de moteur, c’est modifier la climatisation « mécanique » qui lui est associée.  Le véhicule s’électrifie  partiellement (micro-hybride, hybride) jusqu’à devenir totalement» électrique et il nécessite des composants nouveaux (batterie, moteur électrique, électronique de puissance) qui demandent une gestion thermique pour fonctionner. La gestion des flux thermiques produits par les composants de la chaîne de traction et son couplage aux besoins du confort habitacle se nomme « thermal management ».  La climatisation, considérée il y a quelques années comme ‘gratuite’, devient quantifiable en termes d’énergie dépensée pour l’autonomie du véhicule en mode électrique ou pour la consommation en mode thermique. Pour un véhicule électrique en hiver par température basse,  le chauffage pour le confort des passagers réduit l’autonomie de plus de 30%.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2017
  • |
  • Réf : M1643

Métallisation sélective de surfaces par voie laser

La métallisation sélective des surfaces est un axe majeur de développement des techniques de protection et/ou de fonctionnalisation des surfaces. Ces dépôts améliorent les propriétés de conduction électrique et/ou thermique, et renforcent les potentiels mécanique ou chimique des surfaces. Cet article met en lumière les marchés et applications s’y référant. Les différentes voies et procédés de métallisation classiques par opposition à ceux utilisant des lasers sont abordés. Leurs principes, les technologies et outils associés sont décrits. Les méthodes et technologies de caractérisation des dépôts sont exposées et permettent de décrire les performances relatives de chaque technique de métallisation.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2017
  • |
  • Réf : R416

Capteurs magnétorésistifs

Cet article vise à présenter l’état de l’art des dispositifs à magnétorésistances ainsi que les principes de mise en œuvre comme capteur ou magnétomètre. Les performances et les principales applications industrielles de ces capteurs sont décrites. Au cours de ces vingt dernières années, les technologies ont continûment évolué au regard notamment de la découverte de la magnétorésistance à effet géant. Ces dispositifs apparaissent maintenant incontournables dans le cadre du développement d’un bon nombre d’applications industrielles.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 25 mars 2014
  • |
  • Réf : 1299

Comprendre et mettre en œuvre les référentiels industriels sectoriels

Vous avez été interrogé par votre direction générale sur un référentiel spécifique à certains de vos principaux donneurs d’ordre qui travaillent notamment dans les filières aéronautique, automobile ou ferroviaire.

Vous devez présenter à votre direction une analyse des principaux référentiels industriels sectoriels déclinés de l’ISO 9001, dans le cadre d’une réflexion plus globale sur le portefeuille clients de l’entreprise et son positionnement vis-à-vis de certains d’entre eux.

Cette fiche repère vous permettra de disposer des principaux éléments pour connaître, comprendre et identifier les étapes de mise en œuvre de ces référentiels qui sont de plus en plus exigés par les donneurs d’ordre de certaines filières industrielles : soit pour réorganiser leur portefeuille de fournisseurs, c’est-à-dire en réduire le nombre en étant plus exigeant vis-à-vis d’eux, soit pour partager l’utilisation de méthodes et outils de la qualité spécifiques, mis en œuvre par l’ensemble des intervenants de cette filière, soit pour disposer d’une présomption de conformité à la réglementation.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 août 2014
  • |
  • Réf : 1350

Analyse de l’information documentaire structurée

Le recueil des nombreuses informations proposées par les bases de données scientifiques nécessite de s’appuyer sur des outils permettant l’analyse automatique de ces informations. La majorité des bases de données commerciales offrent un format de téléchargement qui structure l’information (même format pour toutes les références).

A partir de celui-ci, on peut combiner l’ensemble des données présentes dans les différents champs documentaires et créer des listes, des réseaux, des matrices. Cette information élaborée permettra de répondre aux questions « qui fait quoi », « où », « comment », « quand », « avec qui » et ainsi de définir de nouvelles orientations scientifiques, d’implémenter les processus d’innovation, de trouver des partenariats, de réaliser le « benchmarking » d’auteurs et d’institutions, etc.

Compte tenu du nombre croissant d’informations accessibles, cette méthode de travail est la seule qui permette d’avoir en un minimum de temps une information pertinente et stratégique sur un sujet donné.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !