#

Détergent

Détergent dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Détergent dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2017
  • |
  • Réf : AG6527

Mécanismes de la détergence : produits, méthodes, évaluations et contrôles

Le lavage et la désinfection des bouteilles re-remplissables peut être suivi par un contrôle aléatoire classique, mais également par les moyens existant aujourd’hui, depuis le contrôle continu avec élimination des rejets sur des machines d’inspection, jusqu'à s'inclure dans le groupe de conditionnement. L’étude de la détersion montre les économies que l’on peut attendre d’une bonne connaissance du process de lavage.   

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2006
  • |
  • Réf : J2280

Formulation des détergents

La détergence est un processus complexe qui associe des phénomènes de mouillabilité, d’adsorption aux interfaces liquide/solide, d’émulsification, de solubilisation et de dispersion dans le liquide lessiviel. Chaque ingrédient de la formule remplit une fonction, qu’elle soit principale (laver le linge), secondaire (l’assouplir) ou tertiaire (le rafraîchir). Le cahier des charges, nécessaire à l’élaboration d’une formule de détergent, est censé contenir l’ensemble de ces critères. La formulation universelle n’existe pas, elle est dépendante non seulement du pays, mais aussi des attentes et habitudes du consommateur.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2008
  • |
  • Réf : J2281

Formulation des détergents

Les produits d'entretien ménagers ont principalement pour fonction de nettoyer les surfaces dures. Leur composition est plus ou moins complexe. Ils contiennent toujours des agents de surface , encore appelés tensioactifs ou surfactifs , qui permettent l'élimination des salissures, associés à divers additifs variant selon l'application : des acides utilisés comme détartrants et antirouille, des bases qui exhaltent l'activité des savons et dissolvent les graisses par hydrolyse, des agents complexants utilisés pour leur action anticalcaire, des adjuvants divers comme les enzymes, les agents de blanchiment, les azurants optiques, les désinfectants et antiseptiques, les conservateurs, les abrasifs, les solvants, les parfums... Cependant, aucun produit ne donne de résultats optimaux sur toutes les surfaces pour tous les types de salissures. En conséquence, il existe un nombre important de produits ménagers disponibles sur le marché. Ils sont formulés de manière à être efficaces en termes de performances mais aussi à être pratiques d'utilisation. Certains sont conçus pour un usage plus général, comme les nettoyants dits tout usage ou universels, qui représentent environ 29 % du marché, tandis que d'autres donneront de meilleurs résultats sur des surfaces spécifiques et/ou pour des salissures précises ; ceux-là représentent environ 65 % du marché. Les fabricants ont pris l'habitude de dénommer « surfaces dures » les surfaces concernées par les produits d'entretien ménager, par opposition à la souplesse de la peau ou des textiles. Ces surfaces sont très variées et incluent par exemple les sols, les murs, les carreaux de fenêtres ou encore les appareils électroménagers. Elles sont constituées de matériaux divers tels que le verre (fenêtres), la fibre de verre (cabines de douche), la céramique (sols, surfaces de cuisson), le métal (appareils ménagers, robinets), le marbre (sols), les surfaces peintes (plafonds, murs), l'acrylique (baignoires), le cuir (meubles), le plastique, la porcelaine (éviers), le caoutchouc (revêtements de sol), le bois (meubles, planchers), le papier (revêtements muraux)... (tableau  1 ). Outre la diversité des surfaces dures, les produits doivent s'attaquer à différents types de salissures selon les surfaces sur lesquelles ils sont utilisés, ce qui implique des compositions adaptées à chaque utilisation. Par exemple, dans la cuisine, il sera nécessaire de disposer d'un produit efficace contre les graisses, les salissures brûlées ou encore les traces de calcaire. De plus, chaque produit aura sa spécificité. Un produit pour les toilettes devra présenter un caractère « hygiène » (en contenant de l'eau de javel par exemple) ou « anticalcaire » (il comportera alors des acides) ; un lave-vitres devra nettoyer mais éviter le dépôt de traces visibles, ce qui implique l'utilisation de composés s'évaporant totalement tels que les éthers de glycol. Cet article traite plus spécifiquement des produits pour le nettoyage de la vaisselle à la main et en machine et aborde plus précisément leur formulation et le mode d'action des différents constituants  1   2   3 .

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 mai 2011
  • |
  • Réf : 0025

Étude d’impact : établir l’état initial

L’impact d’une activité sur un environnement donné s’évalue en prenant en compte ses effets par rapport à la situation telle qu’elle existait avant son exploitation. Pour une installation projetée, il est donc indispensable que vous connaissiez l’état de l’environnement dans sa situation initiale.

Vous devrez dès lors étudier de nombreux thèmes (richesses naturelles, espaces naturels agricoles, forestiers, maritimes ou de loisirs, biens matériels, patrimoine culturel…).

  • Quels éléments à prendre en compte plus particulièrement se cachent derrière tous ces thèmes ?
  • Sont-ils tous à traiter dans le détail de façon identique ?

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 05 août 2011
  • |
  • Réf : 0176

Quelles sont les réglementations du risque chimique ? Comment identifier les produits réglementés ?

Vous avez besoin d’identifier les obligations du risque chimique qui vous sont applicables parmi le « foisonnement » de textes internationaux, européens et nationaux existant sur le risque chimique.

Cette fiche vous apportera une vue d’ensemble et une méthodologie pour y parvenir sans prétendre à un inventaire exhaustif des réglementations existantes.

Un bon diagnostic de votre entreprise associé à une cartographie ou représentation systématique de la réglementation vous permettra d’identifier les réglementations générales puis les plus spécifiques.

Pour être exhaustive, votre démarche devra commencer par l’étape 1 puis se poursuivre par les étapes 2 à 4, l’ordre de ces étapes n’étant pas impératif. Enfin, l’étape 5  ne peut être abordée sans une connaissance qualitative des compositions des produits.

100 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations liés aux produits ou substances chimiques : santé et sécurité, usages, scénario d’exposition, autorisations, restrictions, étiquetage…

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 09 août 2011
  • |
  • Réf : 0308

Eaux et rejets : maîtriser les obligations induites par les produits ou substances chimiques

Votre entreprise utilise des produits chimiques susceptibles d’impacter la qualité de l’eau. Pour éviter les dangers et les impacts de ces rejets pour la santé et l’environnement vous devez identifier vos obligations et mettre en place des mesures de gestion.

Cette fiche vous permettra d’identifier les principales mesures d’organisation pour maîtriser vos rejets dans l’eau.

Vous pourrez également mettre en place un plan de mesurage afin de surveiller vos rejets.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !