#

Distribution

Distribution dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Distribution dans les livres blancs


Distribution dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2014
  • |
  • Réf : TE5676

Télévision en relief stéréoscopique

Après précision du vocabulaire, cet article décrit les principes de base de la perception et de la restitution du relief à partir d'images stéréoscopiques à la télévision, dite TV3D-s. Il présente ensuite les méthodes et outils utilisés pour la production et la post-production de telles images. Les différents formats disponibles pour leur stockage et leur distribution sont ensuite détaillés. La diffusion sur réseau, la distribution sur Blu-ray Disc, l'affichage, la visualisation sur écran et le contrôle de qualité de ces images stéréoscopiques ne sont pas traités ici.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2014
  • |
  • Réf : TE5678

TV en relief stéréoscopique (TV 3D-s)

Cet article décrit tout d'abord les normes de distribution de la télévision en relief stéréoscopique 3D-s, d'une part, via des réseaux de diffusion de télévision numérique HD et ,d'autre part, du disque Blu-ray 3D. Sont caractérisés ensuite les divers systèmes d'affichage et de visualisation des images stéréoscopiques sur écran, avec ou sans lunettes. Puis, est enfin détaillé le contrôle de la qualité de telles images, en listant leurs défauts possibles et en illustrant les méthodes d'identification et d'analyse.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2014
  • |
  • Réf : TE7536

Distribution, partage et stockage des contenus numériques

Les frontières entre les acteurs de la chaîne de transmission et de valeur des contenus numériques (groupes de médias, opérateurs de services audiovisuels et de réseaux de télécommunications, fournisseurs de services Internet, constructeurs d'équipements électroniques) ont, en partie, perdu leur étanchéité. Avec la généralisation d'Internet et du protocole IP dans les architectures de transmission des contenus, la distribution «convergente» a imposé aux acteurs historiques le repositionnement de leurs activités. Cet état de l'art définit différents types de médias (presse écrite, édition, cinéma, radio, télévision) et présente trois écosystèmes (industries culturelles, industrie des télécommunications, et industrie de l'informatique et des équipements électroniques grand public), ainsi que le repositionnement «convergent» des acteurs historiques (France Télévisions, Radio France, Vivendi, Lagardère, Bertelsmann,Bouygues, Orange, Iliad, Microsoft, Apple?) entre eux et face aux fournisseurs de services Internet (Amazon, Google...) et aux réseaux sociaux (Facebook, YouTube, Twitter).

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 févr. 2012
  • |
  • Réf : 0677

Innover sur la chaîne logistique

Vous voulez innover dans le dessin et le management de votre chaîne logistique pour mieux servir le client final et créer de la valeur pour votre entreprise et vos partenaires.

Cette fiche vous indique comment l’innovation dans une chaîne logistique, non seulement conforte ou rend possible la stratégie d’une entreprise « étendue », mais aussi la nourrit et l’enrichit.

Cette fiche porte plus principalement sur l’innovation dans le dessin (y compris le choix des acteurs) et dans le management innovant d’une chaîne logistique.

Les différentes étapes permettent de jalonner la prise de maturité à l’intérieur de l’entreprise (et ensuite à l’extérieur avec ses partenaires) pour être en capacité d’innover réellement et d’en retirer les fruits escomptés.

Les bénéfices sont multiples :

  • Trouver de nouveaux clients, augmenter la satisfaction des anciens, améliorer ses positions par rapport aux concurrents.
  • Trouver de nouveaux équilibres plus performants entre satisfaction client et coûts.
  • Créer de la valeur directement au niveau de la chaîne logistique.
  • Rendre possible un nouveau business model ou améliorer et pérenniser un ancien.
  • Rendre plus cohérentes les différentes stratégies de l’entreprise (marketing, commerciale, production, achat, supply chain).
  • Trouver de nouveaux partenaires, conforter les relations avec eux, favoriser l’innovation chez eux.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0824

Concevoir un projet en France qui se concrétisera à l’étranger

Vous êtes consulté par une entreprise française pour l’accompagner dans un projet à l’étranger.

Bien que le projet soit étudié en France, la phase finale se déroulera à l’étranger. Il peut s’agir de la livraison et de la mise en place d’un équipement, un service à assurer auprès de votre client à l’étranger.

Il vous faudra :

  • appréhender et respecter les délais ;
  • tenir compte des réglementations douanières ;
  • travailler dans la langue locale ;
  • connaître les possibilités d’approvisionnement local ;
  • connaître les réglementations en matière de main-d’œuvre et droit du travail locaux.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 04 juin 2013
  • |
  • Réf : 1168

Absorption-Distribution-Métabolisation-Excrétion(ADME) : Quel est le circuit d’une substance chimique dans l’organisme ?

Vous faites manipuler des produits chimiques à vos opérateurs ; vous souhaitez déterminer les conséquences potentielles d’une exposition professionnelle et comprendre la toxicité des substances chimiques à court, moyen et long terme.

Cette fiche vous permettra de comprendre l’ADME (Absorption-Distribution-Métabolisation-Excrétion) ou comment une substance chimique pénètre dans l’organisme (Absorption), comment elle atteint les différents organes (Distribution), quel traitement elle subit dans l’organisme (Métabolisation) et comment elle est éliminée de l’organisme (Excrétion).

Vous pourrez ainsi déduire les risques d’exposition potentiels à des substances chimiques sur les lieux de travail, ainsi que mettre en adéquation les moyens de protection, de prévention et de contrôle individuels et collectifs des expositions, mis à la disposition des opérateurs.

  • Comment une substance chimique pénètre-t-elle dans l’organisme ?
  • Dans quel organe va-t-elle ?
  • Quel est son devenir ?

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 juin 2015
  • |
  • Réf : 1500

Comprendre l’approche bayésienne dans le cadre de la métrologie

Vous disposez d’un élément à mesurer/analyser : cet élément peut être une cale étalon, une solution étalon, un matériau de référence, une source étalon d’un radionucléide… ou un échantillon inconnu (prélevé au sein d’un lot, d’une série, d’une production…).

Vous vous intéressez à une propriété mesurable de cet élément. Cette propriété d’intérêt pourrait être « définie à un niveau de détail suffisant pour être raisonnablement représentée par une valeur vraie par essence unique » (guide ISO/CEI 98-4 : 2013).

Avant de réaliser la mesure de cette propriété d’intérêt, vous avez déjà une connaissance « a priori » de la valeur de mesure attendue, soit par des mesures antérieures de ce même mesurande (un étalon mesuré périodiquement…), soit par des mesures antérieures d’éléments similaires (lots antérieurs réalisés dans les mêmes conditions de production avec un processus sous contrôle…), soit par des résultats de codes de calculs ou de simulation numérique…

Cette fiche présente simplement comment l’approche bayésienne permet de prendre en compte cette connaissance « a priori » lors de l’estimation de la valeur vraie du mesurande et de l’incertitude associée à cette estimation. Elle montre également l’intérêt de la prise en compte de ces informations « a priori » et les limites de cet exercice.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !