#Emballage

Retour

#Emballage dans actualités

L’usine 4.0, c’est quoi ?

Décryptage

26 octobre 2016

L’usine 4.0, c’est quoi ?

Présentée comme la 4e révolution industrielle, après la mécanisation, la production de masse au 19e siècle et l’automatisation de la production au 20e siècle, elle se caractérise par l’intégration des technologies numériques dans les processus de fabrication.

Chimie Balard trouve un substitut au Bisphénol A

L’Actu de l’innovation

13 septembre 2016

Chimie Balard trouve un substitut au Bisphénol A

Anticipant l’interdiction du bisphénol A dans les résines époxy, l’institut Carnot a mis au point une molécule de substitution d’origine renouvelable. Déjà de nombreuses retombées.

L'économie circulaire en stand-by en Europe?

Décryptage

20 juin 2016

L'économie circulaire en stand-by en Europe?

L’agence européenne pour l’environnement vient de publier un rapport sur les politiques d'économie circulaire en Europe. Il montre que la lente avancée des discussions portant sur le Paquet « économie circulaire » européen retarde l'adoption du concept par les Etats membres.

#emballage Dans les articles et les fiches des ressources documentaires

Référence 0684

L’obligation de réduire notre impact sur l’environnement impose aux entreprises de déployer des démarches d’innovation durable des emballages. Ce document expose comment cette démarche peut être structurée.

Proposer de réelles innovations sur les emballages peut être difficile pour les entreprises en raison de différentes contraintes : limitation des coûts, manque de connaissances techniques, faibles flexibilités des postes de conditionnement… La démarche exposée ici vise à clarifier les enjeux effectifs associés de façon générale puis dans le contexte propre à l’entreprise et la progressivité des moyens déployables pour accroître la durabilité du système d’emballage.

Référence 0860

Vous souhaitez faire évoluer vos produits en incorporant des matières plastiques issues de ressources renouvelables dans votre gamme. Cette démarche forte d’éco-conception requiert votre plus grande attention, la formulation de ces matières premières étant loin d’être aussi maîtrisée que celle de leurs équivalents issus de ressources fossiles, tels que les polyoléfines. Hormis pour les applications bien identifiées, tels que les films de paillage, les sacs de caisse ou les services de couverts jetables, il est probable que vos fournisseurs doivent développer en partenariat une formulation adaptée à votre application. Vous êtes l’expert sur lequel le fournisseur s’appuiera pour répondre à vos attentes.

La vocation de cette fiche pratique est de vous donner quelques clés vous permettant d’identifier les principales difficultés que vous risquez de rencontrer lors de l’intégration de ces matières innovantes afin de mieux cibler vos besoins et échanger avec vos fournisseurs.

Remarque

Cette fiche se focalise sur les biopolyesters (polyesters compostables issus de ressources renouvelables) et ne s’attardera pas sur les plastiques issus de ressources renouvelables identiques aux plastiques base pétrole (bio PET, bio PE, bio PP), ces matières étant formulées à l’identique.

Référence 0870

La diminution de la ressource fossile, non renouvelable, ainsi que la forte augmentation du prix du baril de pétrole ont poussé le développement d’une nouvelle génération de matériaux plus respectueux de l’environnement : les biopolymères et les polymères biodégradables. Ces matériaux peuvent être classés selon deux critères principaux : leur origine renouvelable et/ou leur caractère biodégradable. Le challenge de la communication sur ces matériaux est de distinguer au mieux les aspects origine et fin de vie (issus de ressources renouvelables et compostables) actuellement trop souvent mal interprétés. L’industriel désireux d’incorporer ce type de matière doit prendre en compte une démarche globale que nous allons tenter d’établir dans cette fiche.

#Emballage Dans toutes les offres de ressources documentaires

#Emballage dans formation

#Emballage dans traduction technique