#

Matériau

Matériau dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Matériau dans les livres blancs


Matériau dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2017
  • |
  • Réf : E6322

Spectroscopie Raman des défauts dans les matériaux

Les défauts jouent un rôle important dans les propriétés des solides. Que leur effet soit bénéfique (cas des dopants) ou non, leur étude est un enjeu essentiel pour la maîtrise et l’optimisation des matériaux. La spectroscopie Raman est une technique d’analyse de milieux permettant d’accéder à la structure par la caractérisation des vibrations des molécules. L’objectif de cet article est de décrire les effets causés par les défauts sur le spectre Raman : les modifications des raies propres de la matrice hôte, par l'apparition de raies spécifiques, ou par l’activation de raies normalement interdites par les règles de sélection.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 oct. 2015
  • |
  • Réf : IN8
  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2017
  • |
  • Réf : M1690

Mouillabilité des surfaces superhydrophobes et superoléophobes

Les surfaces superhydrophobes et superoléophobes sont le plus souvent qualifiées de la sorte par rapport au comportement d’une goutte posée. Cette approche n’est cependant pas représentative d’un grand nombre d’applications pour lesquelles il est nécessaire de connaître la stabilité de ces états non mouillants dans des conditions que la technique de la goutte posée ne permet pas de simuler. Cet article présente ainsi les différents régimes de mouillage de surfaces texturées, des exemples de surfaces non mouillantes, naturelles et synthétiques, ainsi que différentes techniques alternatives à la goutte posée, permettant de caractériser plus en avant la mouillabilité de telles surfaces.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 août 2012
  • |
  • Réf : 0765

Quels sont les phénomènes en jeu dans un assemblage ?

Dans votre projet de conception, une ou plusieurs étapes font appel à l’assemblage. Vous souhaitez bien comprendre les phénomènes en jeu afin de mieux en contrôler le process ?

Cette fiche, la première d’une série consacrée à l’assemblage, vous donne l’essentiel des notions préliminaires dont la maîtrise est indispensable. Elle reste volontairement large, afin d’être applicable quels que soient les matériaux et la technologie utilisée.

Vous saurez ainsi :

  • identifier les paramètres clés intervenant dans l’assemblage ;
  • comprendre pourquoi un adhésif adhère à un substrat ;
  • reconnaître la mouillabilité d’un substrat et la compatibilité des adhésifs.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0974

Choix des matériaux dans une conception innovante

Lors d’un projet de conception d’un produit innovant vous voulez vous assurer de bien choisir les matériaux pour améliorer ses chances de réussite. Nous vous proposons une démarche en cinq étapes clés.

L’objectif est d’obtenir une liste viable des matériaux et des processus correspondants à un ensemble d’exigences de conception. Évaluer la viabilité d’un matériau, c’est vérifier si le bilan de ses attributs techniques, économiques, environnementaux et légaux est favorable. Ceci implique un modèle technique où les préférences de l’utilisateur et la personnalité du produit seront pris en compte, ainsi qu’un modèle des coûts et une identification préalable du marché et du niveau de valeur ajoutée potentielle générée par le produit. Ainsi, il s’agit de répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les exigences de conception ?
  • Quelle stratégie mettre en place pour faire un choix des matériaux viables ?
  • Comment faire une synthèse et une priorisation ?

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 27 sept. 2013
  • |
  • Réf : 1260

Choisir la soudure par laser

Vous avez un assemblage de pièces complexes, de plaques, de feuilles ou de films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent et sans nuire à la géométrie initiale des pièces ou sans endommager des composants électroniques ou chimiques avoisinants. La soudure par laser est alors envisagée.

Vous savez que l’investissement est important et :

  • vos exigences de qualité sont très fortes : secteurs médical, aéronautique, automobile, alimentaire, électronique, etc. ;
  • vous avez de très grandes séries à produire ;
  • vos pièces sont uniques et les outillages sont difficiles à réaliser ;
  • la forme des soudures est complexe.

Vous travaillez avec des matériaux thermoplastiques, des métaux, et plus généralement des matières susceptibles de fondre sous certaines fréquences lumineuses. Le laser est une solution qui peut répondre à vos besoins.

Voyons à travers cette fiche pratique quels sont, en première approche, toutes les contraintes pour l’assemblage des matières thermoplastiques.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !