#

Offshore

Offshore dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Offshore dans les livres blancs


Offshore dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2017
  • |
  • Réf : BE8564

Production de pétrole en mer

En 2015, la production pétrolière offshore s’élevait à 28 millions de barils par jour, soit 33... % de la production mondiale. Les fluides de gisement offshore et leur traitement sont semblables à ceux des gisements... ’explorer puis d’exploiter des gisements au large (offshore) et de plus en plus profonds. Depuis une dizaine d... l’accès à des profondeurs d’eau de 3,7 km d’eau. Les débuts de l’offshore remontent à octobre 1947, date...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2013
  • |
  • Réf : BE8571

Éolien offshore

Eolienne offshore... qui doivent être prises en compte pour son exploitation. Les éoliennes offshore sont implantées sur des structures support... dans certains pays entraîne la nécessité d'implanter des éoliennes en mer (offshore) afin de profiter de larges... . Ils sont construits spécialement pour les besoins de l'éolien offshore et représentent chacun un investissement...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2017
  • |
  • Réf : SE4021

Évaluation des probabilités d’inflammation

et de l’ offshore . Ces évolutions ont néanmoins mené à une complexification des modèles, cette dernière... in risk analysis, scandpower for OLF, et MISOF  Modelling of ignition sources on offshore oil and... probability model, ou MISOF  Modelling of ignition sources on offshore oil and gas facilities... ). Objectifs et principe L’Association des opérateurs britanniques d’installations offshore (UKOOA...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 mai 2012
  • |
  • Réf : 0539

Quelles banques de données pour les Études de dangers ?

Avec l’émergence des analyses de risques quantifiées (analyses dites « probabilistes »), les banques de données se révèlent être un outil précieux et indispensable pour évaluer la probabilité d’occurrence des accidents industriels.

Pour évaluer la probabilité d’un phénomène, la méthode la plus simple consiste à utiliser des données issues de l’accidentologie, basées sur une analyse statistique des événements déjà observés. Une autre approche possible consiste en l’évaluation de la probabilité par calcul à l’aide de méthodes telles que le nœud papillon, l’arbre de défaillances, l’arbre d’événements ou encore la méthode LOPA. Ces deux approches nécessitent d’utiliser différents types de banques de données. Dès lors, la question qui se pose est la suivante : À quelles banques de données faut-il se référer ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0541

Études des dangers : banques de données et pondération des valeurs

La quantification des risques industriels nécessite d’évaluer les deux composantes du risque que sont la probabilité et la gravité de phénomènes dangereux tels que les incendies ou les explosions.

De plus en plus, l’évaluation de la probabilité repose sur la mise en œuvre de méthodologies dites probabilistes qui prennent en compte de nombreux paramètres parmi lesquels on peut citer la fréquence des événements redoutés, les probabilités de défaillances des barrières de sécurité et les probabilités d’inflammation.

Ces différents paramètres peuvent être quantifiés en ayant recours à des banques de données. Cette manière de procéder a pour principal intérêt d’être relativement simple à mettre en œuvre. En revanche, une question subsiste : les valeurs rapportées dans les banques de données sont-elles représentatives du cas étudié ?

Dès lors, afin d’adapter les valeurs issues des banques au cas étudié, il est fréquent que l’analyste « pondère » les valeurs pour tenter de retranscrire certaines spécificités du cas étudié. Dans le cadre des analyses de risques quantifiées, le paramètre le plus fréquemment « pondéré » est incontestablement la fréquence de fuite sur canalisation.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !