#

Temps

Temps dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Temps dans les livres blancs


Temps dans les conférences en ligne


Temps dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2011
  • |
  • Réf : E6455

Lasers à impulsions ultrabrèves : applications

Les technologies lasers à impulsions ultrabrèves permettent l'accès à des mécanismes d'interaction laser-matière à une échelle de temps inaccessible autrement. Cette originalité les différencie grandement des procédés laser conventionnels et leur confère des spécificités remarquables et plurielles. Ces technologies requièrent maîtrise des procédés et expertise, les énergies sont variées, les sources laser peuvent être très différentes. Pour ces raisons, malgré un champ de développement technologique et scientifique très étendu, les lasers femtosecondes n’ont eu que tardivement la maturité nécessaire pour passer le cap du stade industriel. Le coût encore élevé de la technologie femtoseconde représente probablement un frein à l’investissement dans la mise au point et l'industrialisation de procédés.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2013
  • |
  • Réf : H7228

Le temps dans les documents

L'accès de plus en plus aisé aux contenus multimédias suscite naturellement l'envie de réaliser des « documents multimédias » dans lesquels le sens est apporté non seulement par chacun des éléments multimédias mais aussi par la synchronisation et les liens de navigation entre ces éléments. Le web fixe et mobile est au coeur de cette évolution et a permis l'émergence de langages, outils et formats d'intégration comme SMIL et HTML5. Les concepts et les besoins liés à l'introduction du temps dans les documents et contenus web sont présentés, ainsi que les solutions actuelles qui y sont apportées.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2010
  • |
  • Réf : R688

Instrumentation Temps-Fréquence

La fréquence d'un signal est la mesure du nombre d'oscillations pendant une unité de temps. Mais en pratique, les signaux n’ont pas de fréquence stable et constante, ce qui rend l’approche de la mesure temps-fréquence complexe. Cet article a pour objet la présentation des compteurs travaillant en haute fréquence (supérieure à 300 MHz), ainsi que les mesures de bruit de phase. Ainsi, sont traitées les mesures de fréquence micro-ondes qui nécessitent de faire appel à des formes de conversion abaisseuse de fréquences. Ensuite, sont présentées les différentes techniques qui permettent de caractériser un signal dans le domaine fréquentiel.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 0793

Construire un tableau de bord de projet efficace

Cette fiche donne les clés pour construire un tableau de bord projet efficace.

Cette construction se fait en trois points :

  • la définition des indicateurs « standard » ;
  • la définition d’indicateurs permettant de s’adapter aux spécificités du projet ;
  • la construction du tableau de bord à partir des indicateurs précédemment définis.

Les deux concepts clés sont :

  • la nécessaire simplicité et reproductibilité des indicateurs sélectionnés ;
  • la cohérence d’ensemble que doit assurer le tableau de bord.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 0957

MS Project 2007 et 2010 : mettre à jour l’avancement des projets

Les versions 2007 et 2010 de MS Project sont destinées aux chefs de projet travaillant à leur poste de travail dans un environnement collaboratif.

Pour tirer le meilleur parti des versions 2007 et 2010 de MS Project, nous vous proposons six fiches complémentaires sur les thèmes suivants :

La fiche proposée ici vous permet notamment de :

  • mettre à jour les projets et leur avancement (performance, coût, délais) ;
  • analyser et visualiser la valeur acquise ;
  • éditer les courbes et rapports périodiques d’avancement.

Tout au long de l’avancement du projet, cette démarche engage l’ensemble des acteurs du projet à faire remonter, selon une fréquence établie, les informations permettant de rendre compte de l’état d’avancement auprès du comité de pilotage, d’aider aux décisions en cas de modification (évolution du projet) ou de dérapage du réalisé par rapport au planifié, voire – si nécessaire – de replanifier le projet.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2014
  • |
  • Réf : 1308

Mise en œuvre de la méthode de la valeur acquise sur les projets : apports et pièges à éviter

Vous êtes chef de projet et votre entreprise vous demande de mettre en œuvre une nouvelle méthode pour suivre l’état d’avancement de votre projet : la méthode de la valeur acquise. Vous lisez la procédure, commencez à mettre en œuvre le processus avec le planificateur et le gestionnaire des coûts du projet et vous vous dites que cette méthode est extraordinaire car elle va vous permettre de complètement piloter votre projet.

STOP. Il est temps de faire une pause et de rester réaliste. Premièrement, la méthode de la valeur acquise ne peut en aucun cas vous permettre de piloter votre projet car, pour piloter une « formule 1 », vous avez besoin d’un volant. Or dans le cas présent, on ne vous fournit que le compteur de vitesse et le compte-tours. La méthode de la valeur acquise vous présente l’état de votre projet, c’est un indicateur ; en aucun cas, elle ne vous fournit les leviers pour maintenir ou corriger la trajectoire pour arriver à destination. De plus, pour que l’indicateur fournisse une représentation fidèle de la réalité de la situation à un instant T, il est essentiel d’avoir correctement étalonné le compteur et de s’être assuré qu’on est bien dans le domaine de valeurs dans lequel le compteur fournit des informations pertinentes.... L’objectif de cette fiche est précisément de vous donner des clés afin d’utiliser au mieux cette méthode.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !