#

Thermodurcissable

Thermodurcissable dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Thermodurcissable dans les livres blancs


Thermodurcissable dans les ressources documentaires

  • Article
  • |
  • 10 janv. 2009
  • |
  • am3425

Polyuréthanes PUR

Comme beaucoup de matières plastiques polymères, les polyuréthanes se sont imposés dans tous les domaines de notre vie quotidienne grâce à leur nature, leurs multiples propriétés, notamment de confort et d'isolation, et leur diversité d'applications. Leur état thermodurcissable, c'est-à-dire irréversible (au contraire des thermoplastiques) ne les a pas empêchés d'être utilisés partout. Provenant de la réaction d'un isocyanate avec des groupements possédant un hydrogène mobile, principalement des groupements hydroxylés, ils peuvent présenter une réaction irréversible et exothermique accompagnée éventuellement d'un dégagement gazeux. Ces effets sont mis à profit pour obtenir des produits se présentant de l'état compact à l'état expansé, de souple à rigide. La variété des réactions possibles permet de fabriquer des pièces à réseau linéaire ou structuré de façon plus ou moins importante. Cette grande versatilité des polyuréthanes autorise une très large gamme d'applications. L'utilisation de catalyseurs permet en outre de travailler à température proche de l'ambiante et autorise des cycles de fabrication courts dans de grandes quantités. Leur mise en œuvre est maintenant arrivée dans une phase de maturité et de consolidation. Toutes ces qualités laissent augurer que des progrès sont encore possibles, aussi bien du côté matières, que du côté moyens de transformation. De plus, un marché en constante croissance initiera et soutiendra évidemment l'apparition de ces améliorations.

  • Article
  • |
  • 10 oct. 2009
  • |
  • am3714

Fabrication des mousses en polyuréthane

Les polyuréthanes, polymères thermodurcissables, occupent une place privilégiée dans l'industrie. Ils résultent de la réaction de polymérisation chimique d'un isocyanate avec des groupements portant un hydrogène mobile (principalement des groupements hydroxyle), par exemple des fonctions alcool. Pour obtenir des matériaux alvéolaires, il faut coupler cette réaction exothermique à un dégagement gazeux (chimique ou physique) qui permet la création d'alvéoles de gaz en surpression au sein du polymère (donc son expansion ) tant que le polyuréthane n'est pas complètement polymérisé. Les propriétés finales de la mousse de polyuréthane dépendent des composants chimiques (diphénylméthane diisocyanates DMI ou toluylène diisocyanates TMI), de l'agent gonflant, des conditions du procédé (température, pression, hygrométrie) et de la nature des parements du moule (effet de peau important). Grâce aux développements constants de nouvelles formulations (nouveaux monomères, nouveaux catalyseurs et ajouts d'autres substances), les polyuréthanes sont aujourd'hui fabriqués avec une grande variété de textures et de duretés. Cependant, du fait de la complexité des couplages thermo-chemio-rhéologiques prenant place lors de la mise en œuvre ainsi que de la géométrie parfois complexe des moules utilisés, le contrôle et l'optimisation des procédés s'avère difficile. Les modèles analytiques que l'on peut trouver dans la littérature sont insuffisants pour rendre compte de la complexité des phénomènes. Du fait de la concomitance des mécanismes (réactions chimiques, évolution rapide et hétérogène de la température, couplages rhéologiques forts, écoulements 3D), seul un modèle incluant tous ces éléments a une chance de décrire ce type de procédé. L'objectif de ce dossier est donc la mise en place, du point de vue de l'ingénieur, d'un protocole systématique d'identification des paramètres thermomécaniques majeurs du polyuréthane alvéolaire ainsi que leur emploi dans un modèle 3D, présenté ici, apte à rendre compte de l' évolution des propriétés d'une mousse polyuréthane au cours du procédé et capable de prédire, au moins en moyenne, la microstructure cellulaire de la mousse .

  • Article
  • |
  • 10 nov. 2011
  • |
  • in136

Les résines époxy biosourcées

Résumé : Les résines époxy sont des polymères thermodurcissables utilisés dans des applications variées comme les peintures et les revêtements, les adhésifs, les produits pour la marine et les structures off-shore , les composants électroniques et les matériaux composites. La technologie actuellement employée pour la synthèse des résines époxy met en jeu des produits dangereux pour l'homme et l'environnement tels que le bisphénol A. De nombreux travaux ont été menés par les industriels et les laboratoires de recherche afin de remplacer ces produits dangereux par des composés moins nocifs pour les utilisateurs et l'environnement. De nombreuses études ont également été menées sur l'utilisation de produits d'origine renouvelable afin de synthétiser des résines époxy partiellement ou totalement biosourcées. Abstract : Epoxy resins are thermoset polymers used in various applications such as paints, coatings, binders, marine and off-shore products, electronic and composites. The technology currently used is based on hazardous chemicals such as bisphenol A. Several studies were carried out by industry and public research in order to replace hazardous compounds by less harmful ones. The use of renewable resources was also largely studied in order to elaborate partially or totally biobased epoxy resins. Mots-clés : résines époxy ; DGEBA ; BPA ; époxydation ; développement durable ; matériaux biosourcés Keywords : epoxy resins ; BADGE ; BPA ; epoxidation ; sustainable development; biobased materials Points clés Domaine  : Chimie des matériaux Degré de diffusion de la technologie  : Émergence | Croissance | Maturité Technologies impliquées  : chimie organique et macromoléculaire Domaines d'application  : peintures, revêtements, liants, composites Principaux acteurs français  : Pôles de compétitivité  : Industrie et Agroressources, Axelera Centres de compétence  : Laboratoire des matériaux macromoléculaires de l'INSA-Lyon ; Équipe Ingénierie et Architecture Macromoléculaire de l'Institut Charles Gerhardt de Montpellier ; Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques de Bordeaux Industriels  : pas de fabricants d'époxy en France Autres acteurs dans le monde  : Momentive, Dow, Huntsman, Cytec, LeunaHarze, Spolchemie...


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !