#Vision 3D

Retour

#Vision 3D dans actualités

La blockchain comme révolution… mais révolution de quoi ?

Décryptage

22 février 2017

La blockchain comme révolution… mais révolution de quoi ?

« Deuxième révolution numérique », « ubérisation ultime », « machine à confiance »... La technologie blockchain se développe à très grande vitesse, laissant présager rien moins qu’une révolution des usages du quotidien comparable à celle portée par l’Internet dans les années 90. Laurent Leloup, expert blockchain, publie "Blockchain, la révolution de la confiance" aux éditions Eyrolles. En voici un extrait.

Énergie : la Blockchain peut-elle faire des étincelles ?

Décryptage

22 février 2017

Énergie : la Blockchain peut-elle faire des étincelles ?

Échanger de l’énergie en mode « peer-to-peer », facturer précisément la recharge d’une voiture électrique, gérer la facturation ou la tenue de registres… Les projets sont très variés. L’un des plus ambitieux et « révolutionnaire » serait l’émergence de systèmes décentralisés entre consomm’acteurs.

Blockchain : c’est quoi ?

Décryptage

22 février 2017

Blockchain : c’est quoi ?

Répartie sur Internet, une « chaîne de blocs » est une base de données ordonnée, décentralisée et infalsifiable grâce à la cryptographie. Chaque utilisateur d’une Blockchain devient un tiers de confiance. Aucune organisation centrale ne régit son fonctionnement. De quoi renforcer l’authentification et la traçabilité dans de nombreux domaines.

La Blockchain peut-elle faire sauter la banque ?

Décryptage

22 février 2017

La Blockchain peut-elle faire sauter la banque ?

Après une période mêlant dédain et inquiétude vis-à-vis notamment du Bitcoin, les milieux financiers s’intéressent de près à cette solution. De nombreux projets sont lancés par différentes institutions afin de ne pas être concurrencées par des entreprises plus petites, mais plus agiles et novatrices.

#vision 3D Dans les articles et les fiches des ressources documentaires

Référence 0326

La conception innovante pour les seniors est un défi de taille pour le XXIème siècle. Concevoir pour les seniors porte en soi les plus grandes difficultés de l’innovation : le marché est complexe et en émergence, le nombre d’acteurs impliqués pour aller d’une idée potentielle d’un nouveau produit et/ou service à un succès sur le marché est très important, les obstacles et erreurs à éviter très nombreux, chacun d’entre eux pouvant être fatal et conditionner la prise d’une mauvaise décision. Une méthodologie outillée est plus que jamais indispensable pour transformer une intuition en une opportunité commerciale créatrice de richesse.

Que vous soyez directeur de l’innovation, porteur de projet ou entrepreneur, vous êtes souvent amené à vous poser de nombreuses questions de différentes natures (financière, managériale, technique, médicale, commerciale, juridique, marketing). Ainsi, cette fiche vous présente une carte de navigation pour vous guider au travers d’une liste de bonnes pratiques que vous pourrez utiliser, particulièrement en phase amont de conception d’un nouveau produit et/ou service destiné aux seniors, et vous permettre de :

  • préciser votre ambition et décrire votre idée ;
  • assembler les éléments de preuve de valeur (votre idée est utile et profitable), de concept (ça marche effectivement et c’est faisable industriellement) et d’innovation (c’est différenciant par rapport à des produits commercialisés) ;
  • évaluer les compétences et connaissances que vous devrez acquérir pour concevoir votre équipe projet, votre plan d’actions et mieux mesurer les opportunités du marché ;
  • évaluer et apprécier les risques d’un investissement (temporel et financier) personnel dans le développement d’un nouveau produit et/ou service ;
  • dégager les stratégies industrielles en termes de modèle économique, de pénétration du marché et de marketing.
Référence 0814

La réussite d’un projet dépend, avant tout autre chose, de votre faculté à bien en cerner les contours, les enjeux et les objectifs. De là, vous pouvez envisager les résultats attendus (qualité), le coût et les délais.

Cette fiche a pour objectif de vous accompagner dans la démarche préalable à la mise en route de votre projet.

Référence 1534

L’analyse des parties prenantes est habituellement effectuée en se concentrant sur les parties prenantes internes et externes impactant le projet ou impactées par le projet. Or, la complexité des projets fait qu’il existe un nombre très élevé de parties prenantes potentielles. Toutes ne seront pas retenues en tant que telles dans le projet. Le choix doit se faire en fonction de la pertinence. Les critères de sélection habituellement utilisés sont l’intérêt et le pouvoir.

Ces critères sont certes utiles, mais dans la pratique ils s’avèrent trop simplistes. Une des conséquences de critères trop simplistes est que l’organisation projet se concentre sur ce qui facilite et réduit la complexité là où elle est particulièrement nécessaire. La restauration de cette complexité se fait donc par un travail sur la position de l’organisme en charge du projet. Elle doit lui permettre de prendre conscience de ses propres critères, de ses propres forces et faiblesses, de ses points aveugles, de sa représentation du monde et de ce qui est important à ses yeux.

En effet, ces aspects influencent fortement le processus de sélection des parties prenantes. Le risque est donc que la sélection se fasse de façon partiale. Or, l’oubli d’une partie prenante pertinente a des impacts majeurs sur le projet.

Il est donc important de préparer l’analyse des parties prenantes par une réunion destinée à répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les critères de sélection des parties prenantes ?
  • Comment ces critères sont-ils liés à notre propre vision de ce qui est important ?
  • Que risquons-nous de ne plus percevoir en appliquant ces critères ?
Référence in24
TREUILLET (S.) - Analyse de trajectoires 2D en vue de l’estimation du mouvement d’un objet par vision...’images Analyseurs d’images de J.-P. Belan Mesures dimensionnelles par vision [R 1 392] de H... et segmentation HORAUD (R.), MONGA (O.) - Vision par ordinateur – Outils fondamentaux MARR (D.) - Vision... une assistance au conducteur dans des conditions difficiles : des projecteurs infrarouges améliorent la vision... Specific Integrated Circuit DSP  : Digital Signal Processing RVS  : Reconfigurable Vision System...
Référence r1392
par la vision industrielle est la métrologie 2D ou 3D sans contact. De nombreux systèmes de mesure de positions... et doivent aussi se distinguer du fond. Les techniques de vision 3D, qui apportent la possibilité de résoudre des problèmes... et de l’électronique de traitement d’images. La vision industrielle peut être définie comme suit : un ensemble autonome... de vision 2D pour le positionnement , l’ identification et la mesure . En se limitant à un système... La vision industrielle est une technologie utile et souvent nécessaire dont les performances...
Référence s7797
high accuracy 3D machine vision metrology using off-the-shelf TV cameras and lenses  : où r 2... à cette thématique, avec des exemples d’applications montrant l’intérêt de l’utilisation de la vision par ordinateur... en robotique. La vision par ordinateur est la science de l’extraction d’informations d’images provenant d...’autres champs d’applications. L’importante quantité de méthodes et d’applications de la vision... structured light vision . En effet, le motif structuré étant connu, le traitement d’image permet...

#Vision 3D Dans toutes les offres de ressources documentaires

#Vision 3D dans formation

#Vision 3D dans conseil

#Vision 3D dans traduction technique