Logo ETI Quitter la lecture facile

AFP

Fessenheim: lancement d’un appel d’offres solaire pour contribuer à l’après-nucléaire

Posté le par La rédaction dans Énergie

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé mercredi le lancement d'un appel d'offres pour développer 300 mégawatts de capacité solaire dans le Haut-Rhin dans le cadre de la reconversion du territoire de Fessenheim après la fermeture de sa centrale nucléaire.

« Limité aux projets situés dans le département du Haut-Rhin, cet appel d’offres permettra de développer 200 MW par des centrales au sol, 75 MW par des grandes installations sur toiture et 25 MW par des petites », détaille le ministère dans un communiqué.

Cet appel d’offres, validé par Bruxelles la semaine dernière, va mobiliser 250 millions d’euros de soutien sur une période de 20 ans.

C’est la première fois en France qu’un appel d’offres pour des énergies renouvelables est circonscrit à un territoire particulier.

Ces futures installations solaires s’inscrivent dans le plan de reconversion élaboré entre l’État et les collectivités locales pour préparer le territoire à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, prévue à l’été 2020.

La centrale génère des recettes fiscales importantes pour les collectivités et emploie directement 850 salariés d’EDF et environ 350 salariés permanents d’entreprises prestataires, sans compter nombre d’emplois indirects et induits.

L’appel d’offres annoncé mercredi se composera de trois périodes de candidatures, dont la première sera close dans six mois, et prévoit également un « bonus environnemental » attribué aux centrales au sol qui s’implanteront sur des terrains dégradés (friches industrielles, anciennes carrières, etc.).

mhc/ef/pta

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par La rédaction

Les derniers commentaires

  • La mariée est embellie, mais le lecteur des TI ne sera pas dupe.
    Dans « Techniques de l’ingénieur », l’ingénieur est censé faire des calculs.

    a) Puissance moyenne potentielle (MWp) répartie sur une année :
    panneaux PV = 300 MWc x 15% (maxi) = 45 MWp
    production solaire avec 2 intermittences
    – saisonnière (prévisible) = davantage d’heures de jour en été qu’en hiver
    – météo (faible préavis)= un nuage qui passe fait baisser la production
    site nucléaire = 2 réacteurs x 900 MWe x ~85% (taux dispo.) = 1530 MWp
    >> soit un facteur 34 pour remplacer Fessenheim

    b) investissement et aide publique :
    250 MEUR d’aide publique (quel périmètre ?) pour 45 MW
    soit 5,5 € par W installé (potentiel annuel)
    1 réacteur EPR = 1650 MW x 90% = 1485 MWp
    avec la même aide publique, 1 réacteur EPR reçoit 5,5 € x 1485 = 8,2 G€
    soit le coût de construction (avec bénéfice de la série) et plusieurs décennies de fonctionnement

    c) fonctionnement
    Certes, le soleil est gratuit,…
    mais il faut payer
    le nettoyage des panneaux,
    le remplacement de l’électronique (qui ne dure pas 30 ans)
    le remplacement des panneaux PV (40 ans ? contre 60 ans prévus pour l’EPR).
    Bilan à détailler, mais avantage solaire probable

    d) intermittence
    Pour le solaire, forte complémentarité avec l’éolien (davantage de vent en hiver),
    mais il reste à couvrir les semaines sans vent en hiver.
    Quelle solution réaliste à part les turbines à gaz ?
    Donc il faut un triple investissement = solaire + éolien + TAG
    Et ces TAG seront subventionnées car elles seront solliciter 10% du temps.

    e) fabrication =
    qui fabrique les panneaux ? l’étranger > sortie de devises…
    électricité produite avec quelle énergie (charbon ?)
    quel traitement des effluents (on s’en fout parce que c’est à l’étranger ?)

  • Ou va t’on trouver les surfaces non valorisées d’une manière ou d’une autre dans le 68 pour installer cette puissance (200 MW de centrale au sol) ? Des surfaces de parkings ? Pour le reste, le territoire n’est pas vraiment vide autour de Fessenheim …


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !