Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Impression 3D : une innovation de taille

Posté le par Xavier Lula dans Informatique et Numérique

L’IMT Lille Douai a présenté une plateforme de fabrication additive dédiée aux pièces de grande taille : LASCALA. Elle permet d’imprimer en 3D des pièces composites de plusieurs mètres.

Le succès de l’impression 3D, ou fabrication additive, s’explique en partie par trois raisons :

  • l’utilisation de matériaux de plus en plus performants comme le thermoplastique et maintenant la mousse syntactique, mais surtout le métal dont le marché devrait atteindre 12 milliards de dollars en 2028 contre 3 milliards en 2018 selon les estimations du cabinet IDTechex) ;
  • la rapidité de fabrication ;
  • la maîtrise de différentes techniques.

Résultat, entre 2015 et 2016, les ventes d’imprimantes 3D ont doublé et 455 772 unités auraient été livrées, contre 219 168 un an auparavant, selon une étude réalisée par le cabinet Gartner.

Mais l’impression 3D bute toujours sur la taille des pièces. Une équipe de l’IMT Lille Douai a trouvé une solution en développant LASCALA (Large SCALe plAstics & composites 3D printing) lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ZF5E9gUmaxM&feature=youtu.be. Avec son bras robotisé d’une portée de plus de 2 mètres et une charge maximale de 150 kg, il pourrait fabriquer des pièces pouvant atteindre jusqu’à 5 mètres de longueur, 2 mètres de large et 1 mètre de hauteur. Ces pièces pourraient être fabriquées avec n’importe quel type de matériau polymère et renforcées par des fibres coupées courtes ou continues.

LASCALA sur une chaîne de production automobile ?

Chercheur en matériaux à IMT Lille Douai et en charge de LASCALA, Jérémie Soulestin explique aussi qu’habituellement, « une imprimante 3D superpose des couches planes. Cela entraîne un effet d’escalier sur les bords des pièces. Avec le robot, nous pourrons développer des couches courbes, limitant cet effet ».

Hébergée sur la plateforme d’ingénierie plastique et composites de 7500 m2 du département Technologie et Mécanique des Polymères et Composites, elle permettra à l’IMT Lille Douai d’initier de nouveaux projets de R&D en collaboration avec l’industrie dans les secteurs du transport (automobile, aérospatial….), de l’énergie ou du médical. Mais pour l’instant LASCALA n’est pas encore pleinement « opérationnelle ». Ce devrait être le cas d’ici un an.

L’équipe française devra aussi affronter une concurrence de poids. Les fabricants d’imprimantes XXL sont peu nombreux, mais solides comme l’Américain Stratasys (principal fournisseur mondial de solutions technologiques additives appliquées) et l’Allemand BigRep (fondée à Berlin en 2014, cette start-up est l’un des précurseurs de l’impression 3D FDM très grand format soit 1m3). il y a aussi le Français Delta 3D, créée en 1976, cette entreprise est spécialisée dans le développement et la fourniture de solutions d’automation, de robotique industrielle et de fabrication additive.

Philippe Richard

Pour aller plus loin

Posté le par Xavier Lula


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !