Logo ETI Quitter la lecture facile

AFP

La Russie perd le contrôle de son unique radiotélescope dans l’espace

Posté le par La rédaction dans Espace

La Russie a perdu le contrôle de son unique radiotélescope spatial, Spektr-R, mais travaille à rétablir la communication avec l'engin, a annoncé lundi l'Agence spatiale russe Roscosmos, qui a connu une série d'échecs ces dernières années.

Le télescope géant – Spektr-R ou RadioAstron – ne répond plus aux instructions de son centre de contrôle sur Terre depuis jeudi, a précisé Roscosmos, qui a récemment connu l’échec du lancement d’une fusée Soyouz avec deux hommes à bord.

Un observatoire américain a cependant capté des signaux de l’appareil, ce qui signifie que ses systèmes de bord fonctionnent en régime autonome, a précisé l’agence spatiale russe.

Le télescope Spektr-R – surnommé le « Hubble russe », en référence au télescope spatial américain – a été lancé en 2011 pour observer notamment les trous noirs, les étoiles à neutrons et les champs magnétiques.

Avec ses observatoires basés sur Terre et son antenne de dix mètres, il s’agit d’un des plus grands télescopes du monde.

Une nouvelle tentative de prise de contact avec l’appareil aura lieu lundi à 16H00 GMT, selon Roscosmos, les précédentes étant restées sans résultat.

« On ne peut pas enterrer un satellite qui est sans aucun doute toujours vivant », a déclaré dans un courrier électronique à l’AFP le directeur du projet Youri Kovalev, refusant de dire que le télescope était définitivement perdu.

« C’est comme demander un commentaire sur l’état de santé d’un malade au moment où les médecins se battent pour le sauver », a-t-il ajouté.

Le télescope Spektr-R n’était censé rester en service que jusqu’en 2014, mais sa mission avait été prolongée. Selon des experts, ce projet avait été une réussite importante pour le programme spatial russe.

La Russie prévoit de lancer cette année un autre télescope, Spektr-RG, dont la mission sera de « compléter la carte du monde », selon Roscosmos.

En octobre, la fusée Soyouz qui devait amener deux spationautes, un Russe et un Américain, vers la station orbitale, a connu une défaillance. Les deux hommes sont revenus sur Terre sains et saufs après l’éjection automatique de leur capsule.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !