Logo ETI Quitter la lecture facile
ressources oceaniques

En ce moment

Ressources naturelles: la France vivra à crédit à partir de samedi

Posté le par Aline Delaval dans Environnement

Si l'humanité vivait comme les Français, elle aurait consommé dès samedi toutes les ressources que la planète peut renouveler en un an, a annoncé WWF, appelant à "inverser la tendance" alors que cette journée arrive plus tôt chaque année depuis 2014.

Empreinte carbone, ressources consommées pour la pêche, l’élevage, l’agriculture, la construction et l’utilisation de l’eau: chaque année, l’ONG Global Footprint Network calcule le « jour du dépassement » pour le monde — le 2 août en 2017–, avec une déclinaison par pays.

Selon ses calculs pour 2018, ce jour du dépassement tombera le 5 mai pour la France.

C’est la première fois que WWF décide de communiquer en amont et séparément pour la France « pour envoyer un signal fort à un moment politique clef où plusieurs lois et décisions sont attendues dans les domaines de l’alimentation, des mobilités, de l’énergie, de la biodiversité ou encore de la lutte contre la déforestation importée ».

Selon les calculs –refaits chaque année avec des statistiques mises à jour–, le jour du dépassement français arrive toujours plus tôt depuis quatre ans (du 10 mai en 2014 au 5 mai en 2018), alors qu’après le record de 2008 (25 avril) il y avait eu une amélioration pendant plusieurs années marquées par la crise économique mondiale.

C’est un « signe que la transition écologique n’est pas assez ambitieuse », estime WWF, pointant notamment du doigt l’augmentation de la consommation de carburants pour les transports, liée à la baisse des prix du pétrôle.

« Ce serait assez incohérent de prétendre vouloir incarner (…) un leadership climatique mondial et de ne pas en tirer les conséquences chez soi, de ne pas tout faire pour avoir un plan de désendettement écologique », a insisté le directeur général de WWF France Pascal Canfin lors d’un point presse.

Global Footprint a calculé ce jour du dépassement pour la France jusqu’en 1961, où il tombait seulement le 30 septembre.

Si l’humanité vivait comme les Français — dont les deux-tiers de l’empreinte écologique sont liés à l’alimentation, aux déplacements et à l’énergie pour le logement–, elle aurait ainsi aujourd’hui « besoin de l’équivalent de 2,9 planètes Terre pour subvenir à ses besoins », selon l’ONG. La moyenne mondiale se situe autour de 1,7 Terre.

Comparé à d’autres pays, la France se trouve au niveau de l’Allemagne ou du Royaume-Uni, où le jour du dépassement tombe aussi début mai. Au Qatar, il tombe dès février et aux Etats-Unis en mars.

Si on se concentre uniquement sur la France, les habitants demandent « 1,8 fois plus à la nature » que ce que les écosystèmes du territoire sont en mesure de lui fournir, se servant alors des ressources naturelles des autres pays et des générations futures, explique WWF.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse. »

Posté le par Aline Delaval

Les derniers commentaires

  • Suite à votre publication, je me permets de vous signaler que son titre « la France vivra à crédit à partir de samedi » n’est pas exact, car le calcul correct conduit en réalité au 29 juillet.

    En effet, la formule du jour du dépassement par rapport aux ressources moyennes de la planète est :
    (Biocapacité individuelle PLANETE / Empreinte Individuelle France) x 365 = (1,73 / 5,06) x 365 = 125 (ème jour de l’année)
    Janvier (31) + Février (28) + Mars (31) + Avril (30) + Mai (5) = 125 et l’on peut effectivement dire que si tout le monde vivait comme les français le dépassement global arriverait le 125° jour de l’année soit le 5 mai.

    En revanche, si l’on veut dire que la France « commence à vivre à crédit » à partir d’une certaine date, il faut calculer par rapport aux ressources de notre pays. Et comme nous avons une biocapacité individuelle supérieure à celle de la moyenne de la planète, cela donne :
    (Biocapacité individuelle FRANCE / Empreinte individuelle France) x 365 = (2,91 / 5,06) x 365 = 210 (ème jour de l’année),
    soit le 29 juillet
    J (31) + F (28) + M (31) + A (30) + M (31) + J (30) + J (29)

    Cela étant notre pays est néanmoins en déficit écologique beaucoup trop tôt et il va falloir faire de gros efforts sur notre consommation évidemment (pour faire baisser notre empreinte), mais aussi en cessant d’être toujours plus nombreux car c’est cela qui fait baisser inexorablement la biocapacité individuelle de notre pays.

    Bien cordialement,
    Denis Garnier (Président de l’association Démographie Responsable)
    https://www.demographie-responsable.org/


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !