Logo ETI Quitter la lecture facile

publi-rédactionnel

Simuler un Contact Électrique Multi-Spires

Posté le par La rédaction dans Énergie

Web conférence le jeudi 21 avril 2022 à 11h

INSCRIPTION

Le développement des technologies de transport utilisant des sources d’énergie 100% électrique amène les constructeurs à innover sur le design des connecteurs. L’objectif est que ces connecteurs supportent les exigences d’ergonomie des utilisateurs ou des conditions extrêmes d’utilisation. Ce webinar est l’occasion de présenter un modèle simplifié dans le cadre de l’étude d’un contact électrique multi-spires avec COMSOL Multiphysics® et le module Structural Mechanics.

Ce type de contact pourrait être utilisé pour assurer la connexion électrique entre un point de recharge et une batterie. Le contact est composé d’un ressort à spires inclinées inséré dans une gorge. Le ressort est maintenu en compression radiale, afin d’établir le contact électrique avec un terminal sous tension. La qualité du contact est caractérisée par une courbe de compression, une chute de tension et un profil d’échauffement. Le modèle fait appel au couplage de trois physiques : Mécanique du solide, Courants AC/DC et Transferts thermiques.

Vous souhaitez en savoir plus ? Alors connectez-vous à notre webinar du 21 avril prochain pour nous poser toutes vos questions !

 
 
Découvrez les intervenants de la web conférence :

Aurélien Lejeune a suivi une formation en physique fondamentale et appliquée avec une spécialisation en physique des plasmas à l’Université d’Orsay Paris-Sud XI. En 2010, il a soutenu sa thèse sur le développement d’un diagnostic optique non intrusif pour la mesure des micro-fluctuations locales des champs électriques dans les plasmas. Dans le cadre d’un post-doc CNES, il a contribué à l’étude et à la conception d’un propulseur à effet Hall dédié à l’utilisation du Krypton pour la propulsion spatiale et le contrôle d’attitude de sondes et de satellites. En 2012, il rejoint l’industrie en tant que Physicien et Chef de projet R&D, travaillant notamment sur le développement d’une ligne de produits dédiée à l’analyse des éléments par émission de rayons X à partir d’un échantillon placé sous un faisceau d’électrons. En 2019, il crée ProtoSTEP afin d’accompagner les entreprises dans leurs projets de R&D.

 

 

Jean-Marc Petit est titulaire d’un doctorat en physique de l’Université d’Orsay effectué au CEA Saclay. Il a ensuite mené des recherches à l’ESRF puis a contribué à la R&D de L’Oréal avant d’intégrer COMSOL France en 2003. Il est maintenant responsable « Business Development ».

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !