Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

A son procès, le fondateur d’Autonomy, Mike Lynch, se défend de toute fraude

Posté le par AFP

L’homme d’affaires britannique Mike Lynch a témoigné jeudi à l’occasion de son procès à San Francisco, rejetant la moindre fraude concernant la vente de l’éditeur de logiciels Autonomy au groupe américain Hewlett Packard (HP) pour 11 milliards de dollars en 2011.

Interrogé sur son sentiment concernant les accusations auxquelles il doit faire face, M. Lynch a estimé qu’il « pouvait se résumer en un mot: irréel », selon un compte-rendu rapporté par l’agence Bloomberg.

« Je pense qu’Autonomy était une entreprise à succès. D’un point de vue financier elle était extrêmement profitable », a-t-il insisté, soulignant que certes, elle n’était « pas parfaite. Mais la réalité de la vie est que tout est nuancé et parfois vous faites de votre mieux face à ça, et les entreprises sont exactement pareilles ».

Un an après l’acquisition, HP avait accusé Autonomy d’avoir truqué ses comptes, évoquant « des irrégularités comptables importantes ».

HP reprochait notamment à l’ancien patron d’Autonomy et à l’ancien directeur financier, Sushovan Hussain, d’avoir artificiellement gonflé les revenus déclarés, la croissance des revenus et les marges de l’entreprise.

Le groupe américain avait dû déclarer près de 9 milliards de dollars de dépréciations, dont plus de 5 milliards présentés comme le résultat de manipulations comptables perpétrées au sein d’Autonomy avant la transaction.

D’après la plainte, les avocats de l’entreprise considèrent l’ancien dirigeant responsable de fraudes sur les valeurs mobilières, ainsi que de conspiration en vue de commettre des délits impliquant des années de falsification de documents qui ont abouti à une transaction valant des milliards de dollars.

Originaire du Suffolk, à l’est de l’Angleterre, Mike Lynch réfute tous les chefs d’accusation contre lui. Il a accusé HP de faire de lui un « bouc émissaire pour ses propres échecs ».

HP a aussi poursuivi l’ancien directeur financier d’Autonomy, Sushovan Hussain. En 2018, un tribunal américain a reconnu Hussain coupable de fraude liée à la vente et l’a emprisonné pendant cinq ans.

En 2022, la justice britannique a statué que HP avait été dupée et qu’elle avait payé trop cher. HP a réclamé auprès de la Haute Cour de justice de Londres un remboursement des 5 milliards de dollars aux deux ex-dirigeants d’Autonomy.

Mike Lynch a été extradé du Royaume-Uni en 2023 pour être jugé cette année dans la ville californienne.

Les autorités estimant qu’il présentait un « risque sérieux de fuite », il a été assigné à résidence à San Francisco et est gardé par un service de sécurité privé à ses frais, selon un document juridique.

gc-juj-els/eml

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !