Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Allo l’ISS? « Ici Thomas » Pesquet à Houston

Posté le par

Le spationaute français Thomas Pesquet était vendredi pour la première fois l’agent de liaison au sol à Houston aux Etats-Unis pour des astronautes effectuant une sortie dans l’espace, pour une opération de maintenance de la Station spatiale internationale (ISS).

Anne McClain et Nick Hague, deux astronautes de la Nasa, ont commencé à 12H01 GMT une sortie dans l’espace de six heures et demie pour principalement remplacer de grosses et vieilles batteries nickel-hydrogène par de nouvelles batteries au lithium, sur l’extérieur de la station.

« Anne et Nick, ici Thomas, l’équipe est prête ici, êtes-vous prêts à passer à la section post-dépressurisation de votre aide-mémoire? », a lancé Thomas Pesquet, dans un anglais impeccable à l’accent américain, derrière une console, en cravate et un casque de communication sur la tête.

– Bonjour Thomas et le reste de l’équipe, nous sommes prêts », a répondu Anne McClain, avant de commencer à sortir du sas de la station.

« Ok, sur vos DCM, vous allez maintenant faire passer l’énergie sur BAT, je voudrais que vous étaliez vos interrupteurs, et vous aurez un signal d’alerte », a ensuite instruit Thomas Pesquet, dans le jargon ultra-technique des astronautes.

Traduction: Thomas Pesquet donnait le feu vert aux astronautes pour qu’ils se débranchent de facto de la station et utilisent les batteries de leurs combinaisons spatiales.

Le Français avait occupé ce rôle d’agent de liaison ou « capcom » depuis le centre de contrôle de l’Agence spatiale européenne mais jamais depuis le mythique « mission control » de la Nasa à Houston, a confirmé un porte-parole du centre spatial Johnson à l’AFP.

Le spationaute de 41 ans a acquis une notoriété mondiale lors de son séjour à bord de l’ISS de novembre 2016 à juin 2017, lors duquel il avait tweeté de spectaculaires photographies de la Terre.

Les sorties dans l’espace sont des opérations de maintenance assez banales (c’est la 214e depuis le début de l’assemblage de la station en 1998), mais elles représentent pour les astronautes l’apogée de leur mission.

Ils flottent dans l’espace, retenus à la station par un simple câble, à 27.000 km/h et 410 km au-dessus de la surface de la Terre. En six heures et demie, les astronautes feront quatre fois le tour de la planète.

Thomas Pesquet lui-même a réalisé deux sorties dans l’espace au cours de son séjour.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !