Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Amazonie: le chef indien Raoni demande le départ de Bolsonaro « le plus vite possible » (interview AFP)

Posté le par

Le chef indien Raoni a demandé vendredi l’aide de la communauté internationale pour contribuer à « faire partir le plus vite possible » le président brésilien Jair Bolsonaro, qu’il juge responsable des graves incendies en Amazonie.

« Il faut qu’on le fasse partir le plus vite possible », a déclaré le cacique dans une interview réalisée au téléphone par l’AFP depuis Rio, avant son départ d’Allemagne pour l’Amazonie.

« Je demande une aide extérieure. Je veux qu’il y ait une mobilisation générale pour qu’on éteigne ces feux. On ne peut pas laisser brûler ça comme ça », a poursuivi le chef Raoni.

« C’est une catastrophe ce qu’il est en train de faire avec nous », a poursuivi le cacique au sujet du président d’extrême droite qui soutient le développement de l’agriculture et de l’exploitation minière sur les terres indigènes.

« C’est (lui) qui excite ces gens, comme les fermiers. Ils l’écoutent. Il pensent qu’ils ont tous les droits et se mettent à brûler les forêts », a ajouté le chef de 89 ans qui se bat pour le respect des droits des communautés indigènes.

« Il en va ainsi pour les coupeurs de bois, les chercheurs d’or. Ils se lâchent tous car sa parole les pousse à détruire la forêt beaucoup plus vite », a-t-il aussi souligné.

Dans le « poumon de la planète », quelque 700 nouveaux feux ont été enregistrés en 24 heures jeudi, selon les chiffres communiqués vendredi par l’Institut national de recherche spatiale (INPE).

Le président Bolsonaro a autorisé vendredi la mobilisation de l’armée en Amazonie pour lutter contre les incendies, en réponse à la pression internationale croissante contre le Brésil.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !