Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Canicule: des mesures spécifiques à Paris pour les personnes vulnérables

Posté le par

Des mesures spécifiques sont mises en place à Paris pour accompagner les personnes âgées et malades, les enfants et les personnes à la rue, face à la canicule attendue cette semaine, a annoncé dimanche la mairie.

« Salles rafraîchies » dans les équipements publics, fontaines temporaires et brumisateurs, ouverture nocturne de parcs et jardins figurent parmi les mesures de niveau 3 (sur 4) du Plan canicule, qui comprend aussi la distribution de 5.000 gourdes aux SDF ou l’installation de ventilateurs dans les crèches et les écoles.

Les habitants de la capitale peuvent en outre rechercher les lieux de fraîcheur sur une application dédiée, « Extrema Paris », qui recense les 922 « îlots de fraîcheurs » permanents (jardins, équipements municipaux…) ou temporaires (brumisateurs, ouvertures exceptionnelles de parcs…).

Pour les personnes sans domicile fixe, « 138 places de mise à l’abri supplémentaires sont mobilisables dès à présent en Ile-de-France, dont 80 à Paris », et 110 autres le seront « en cas de nécessité », a précisé dans un communiqué le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie.

« Les maraudes pour aller au contact des plus démunis seront renforcées, en lien avec les associations et les collectivités, avec distribution d’eau », ajoute le communiqué.

Une canicule exceptionnelle par sa précocité et son intensité va s’abattre sur une partie de l’Europe, dont la France. Le thermomètre devrait atteindre 40 degrés sur plusieurs régions à partir de mardi, dont l’Ile-de-France, et la vague de chaleur pourrait durer jusqu’au week-end prochain.

La ville a expliqué dans un communiqué qu’il était possible de s’inscrire, par un appel téléphonique au 3975, au fichier spécifique à la chaleur extrême, « Chalex ». Les personnes inscrites « seront contactées par téléphone pour prendre de leurs nouvelles et leur rappeler les mesures préventives face à la chaleur.

« Si une urgence est constatée, un médecin bénévole de l’association +les transmetteurs+ évaluera l’urgence sanitaire pour apporter la meilleure réponse. Un travailleur social pourra si nécessaire se rendre sur place », a-t-elle précisé.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !