Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Castex assistera depuis Paris au décollage de Thomas Pesquet pour l’ISS

Posté le par AFP

Le Premier ministre, Jean Castex, se rendra jeudi au siège du Centre national des études spatiales (CNES) à Paris, d’où il doit assister au décollage de la mission Alpha, commandée en partie par le Français Thomas Pesquet, a indiqué Matignon mercredi.

Le vaisseau Crew Dragon, construit par l’entreprise américaine SpaceX, doit décoller jeudi à 06H11 depuis le centre spatial Kennedy en Floride, soit 12H11 à Paris, pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS).

Outre le Français Thomas Pesquet, de l’Agence spatiale européenne (ESA), la mission comprend deux astronautes américains, Shane Kimbrough et Megan McArthur, et le Japonais Akihiko Hoshide.

« Cette mission est une illustration de l’excellence de la recherche française et européenne, et de la richesse de la coopération franco-américaine dans ce domaine », a estimé Matignon.

Lors de la retransmission du décollage depuis le siège parisien du CNES, le chef du gouvernement sera accompagné de la ministre de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, et du secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune.

Thomas Pesquet a indiqué à des journalistes que sa présence soulignait l’engagement de l’Europe dans la conquête spatiale.

« C’est important pour nous en tant qu’agence (spatiale) parce que nous faisons partie du programme de l’ISS depuis 20 ans maintenant et nous comptons participer à ce qui va se passer ensuite », a affirmé le Français, faisant notamment allusion au programme de vol habité vers la Lune, Artémis.

Pendant sa mission, l’équipe sera chargée de mener de nombreuses expérimentations scientifiques. Parmi les préférées, selon Thomas Pesquet, l’examen des effets de l’apesanteur sur les organoïdes cérébraux (de mini-cerveaux créés en laboratoire).

Les scientifiques espèrent que ces recherches pourront aider les agences spatiales à se préparer aux missions qui exposeront les équipes aux difficultés de l’espace pour de longues périodes, et même à aider à combattre les maladies du cerveau sur Terre.

Autre élément important de la mission: la mise à niveau du système d’alimentation solaire de la station en installant des nouveaux panneaux compacts qui se déroulent comme un énorme tapis de yoga.

Le lancement de la mission Alpha (également baptisée « Crew-2 ») coïncide avec la journée de la Terre, et d’ici son retour à l’automne, elle aura contribué à la recherche sur l’environnement en ayant pris 1,5 million d’images de phénomènes comme la croissance des algues et l’éclairage artificiel la nuit.

pab/ggy/vk

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !