Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Compétitivité : le gouvernement veut accélérer avec industriels et collectivités (Philippe)

Posté le par AFP

Le gouvernement souhaite amplifier ses efforts pour améliorer la compétitivité de l’industrie, en identifiant une série de mesures fiscales ou en faveur de l’investissement, a annoncé jeudi le Premier ministre, assurant vouloir travailler avec « l »ensemble des parties concernées ».

Edouard Philippe s’exprimait en clôture du conseil national de l’industrie, réuni à Marseille, devant des représentants de l’industrie et des collectivités, et a donné quelques pistes quant au « pacte productif » annoncé par Emmanuel Macron en avril, et en cours d’élaboration par le gouvernement.

Ce pacte « n’a de sens que (…) si l’ensemble des parties concernées consent à prendre des engagements et à vérifier que ces engagements sont tenus, à intervalles réguliers », a-t-il souligné, pour qu’à terme « davantage d’usines s’implantent ou s’agrandissent sur notre territoire ».

Edouard Philippe a énoncé quatre priorités. Sur la transition écologique, la France visant la neutralité carbone en 2050, il faut « que les filières industrielles élaborent des feuilles de routes » avec des échéances intermédiaires, en 2025 ou 2030″, a-t-il plaidé.

« J’ai demandé aux filières (les plus polluantes) de préparer d’ici la fin de l’année des plans d’actions approfondis », et pour aider les industriels « nous présenterons en début d’année prochaine un dispositif fiscal pour faciliter les investissements vertueux de transition écologique », a-t-il ajouté, « soit par un suramortissement ou une réduction directe de la fiscalité de production ».

Le gouvernement souhaite également déterminer « d’ici mi-décembre » une première liste des marchés-clés des décennies à venir, qui permettra de soutenir des investissements dans ces domaines. Il s’agira de préparer « d’ici le printemps prochain un nouveau programme d’investissement » pour succéder aux plans d’investissements d’avenir.

« Je voudrais en 2020 avancer sur quelques priorités nouvelles avec les régions », dont « un vrai plan solide pour numériser les TPE et les PME » ainsi qu’une « décentralisation des décisions sur le sujet des pôles de compétitivité », a-t-il ajouté. Il veut aussi « réfléchir et bâtir une méthode partagés Etat/régions pour accompagner les entreprises en difficulté ». Enfin, le Premier ministre a répété qu’il réfléchissait à alléger « la fiscalité sur la production ».

Interrogé après le discours, le président LR de l’association des régions de France Renaud Muselier a rappelé que la question de l’apprentissage restait « un point de blocage avec l’Etat », et que l’idée de moduler la fiscalité localement devait encore être discutée entre présidents de régions. « Si déjà (l’Etat) ne nous prend pas nos sous, ce sera une très bonne nouvelle », a-t-il ajouté.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !