Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Droits de douane contre l’UE: Moscovici et l’Espagne espèrent un revirement

Posté le par AFP

Le commissaire européen, Pierre Moscovici, et la ministre espagnole de l’Economie ont fait part jeudi à Washington de leur espoir d’un volte-face de dernière minute de l’administration Trump, qui doit imposer vendredi des tarifs douaniers renforcés sur un éventail de produits européens.

« Je continue d’espérer qu’entre les Etats-Unis et l’Europe, qui sont des amis et des partenaires, on puisse éviter les sanctions », a déclaré M. Moscovici à l’AFP, en marge des réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

« J’ai toujours pensé que les divergences commerciales, une guerre commerciale, les tensions commerciales » étaient un obstacle à la croissance, a-t-il ajouté, rappelant que le FMI avait revu à la baisse mardi ses prévisions pour l’économie mondiale pour cette raison.

Auparavant, la ministre espagnole de l’Economie, Nadia Calvino, avait également fait part de ses espoirs lors d’une conférence à Washington.

« Nous disposons toujours de 24 heures et j’espère vraiment que les Etats-Unis vont finalement décider de suspendre l’application de ces droits de douane », a-t-elle déclaré, soulignant que ceux-ci « ciblaient très directement des produits espagnols », citant l’huile d’olive, les olives et le vin.

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a autorisé le 1er octobre les Etats-Unis à imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars (6,8 milliards d’euros) de biens européens par an en représailles à des aides accordées au constructeur aéronautique Airbus.

L’administration Trump avait annoncé dans la foulée que des droits de douane allant de 10% pour les avions à 25% pour toute une série d’autres produits entreraient en vigueur le 18 octobre.

« Ce sera au détriment des consommateurs américains qui, j’en suis sûre, sont très contents d’avoir accès à ces produits », a également commenté la ministre à l’occasion d’un débat sur la croissance mondiale en marge des réunions du FMI et de la Banque mondiale.

« Les menaces et les tarifs douaniers ne me semblent pas être de sages solutions », ils ne font que « des perdants », a-t-elle par ailleurs déclaré, invitant plutôt à trouver des solutions de « manière constructive ».

Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, qui doit participer aux réunions du G7, doit de son côté rencontrer le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, jeudi soir et le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, vendredi.

Dt-arz/vog/cj

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !