Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Emmanuel Faber: l’abandon de sa retraite chapeau « une décision strictement personnelle »

Posté le par

Le choix du PDG de Danone, Emmanuel Faber, d’abandonner sa retraite chapeau, qui sera effectif jeudi lors de l’assemblée générale du groupe, est « une décision personnelle », a-t-il indiqué jeudi matin au micro de la radio France inter.

« La loi Pacte va dans le sens d’une plus grande modération peut-être, transparence en tout cas, et pour le reste la décision que j’ai prise est strictement personnelle. Elle intervient aujourd’hui parce que les choses mettent du temps, qu’il faut qu’elles métabolisent. Et la retraite, ce n’était de toute façon pas pour tout de suite », a-t-il déclaré.

M. Faber qui a versé en 2018, 2,5 millions d’euros à des associations caritatives, a assuré durant l’interview qu’il « le fait tous les ans ».

« Je n’ai pas besoin aujourd’hui dans mes réglages à moi de ce que l’économie de marché attribue à des patrons de grandes entreprises. Mais c’est mon réglage personnel », a-t-il assuré.

« Dans le cadre du renouvellement de son mandat d’administrateur, Emmanuel Faber a mis fin à son contrat de travail le 25 janvier 2019, sans indemnité ni compensation, avec effet au 25 avril 2019 », selon le document de référence du groupe.

M. Faber renonce ainsi à une retraite de 1,2 million d’euros par an, soit un total de 28 millions, indique France inter. Il renonce également à l’indemnité de non-concurrence, en cas de départ.

Le patron de Danone garde toutefois un salaire de 2,8 millions d’euros par an.

Interrogé sur la polémique autour des dons des entreprises pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris, il a assuré qu’il trouvait « dommage qu’il puisse y avoir une polémique sur un élan qui démontre l’attachement des Français, et de ceux qui aiment la France, à un monument qui est beaucoup plus qu’un monument, qui est l’âme de Paris ».

« Que cet élan génère la disposition de fonds, je trouve ça très bien. En même temps, Danone ne participera pas en tant qu’entreprise à cet effort-là. Nous, on est engagé sur un projet qui est une planète, une santé. Comment faire en sorte que les gens adoptent des pratiques alimentaires plus durables, plus saines? », indique M. Faber.

De plus, « l’argent qu’on a ne nous appartient pas, il ne m’appartient pas. C’est l’argent de nos agriculteurs, c’est l’argent de nos consommateurs, c’est l’argent de nos salariés, c’est l’argent de la planète et c’est pour ça que cet argent restera là », a-t-il ajouté.

M. Faber a également indiqué qu’il était attaché au chantier de la restauration de Notre-Dame de Paris, et ce « depuis bien avant la tragédie ».

Selon Danone, le patron du groupe avait apporté une contribution financière, à titre personnel, au chantier de rénovation de la cathédrale, entamé il y a plus d’un an.

etr/fka/mcj

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !