Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

En pleine flambée de Covid-19, l’Inde approuve le vaccin russe Spoutnik V

Posté le par AFP

L’Inde a approuvé le vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, a annoncé mardi un grand fabricant local de médicaments, alors que la campagne de vaccination bat son plein et qu’une flambée de contaminations sévit dans le pays de 1,3 milliard d’habitants.

« Nous sommes très heureux d’avoir obtenu l’autorisation d’utilisation d’urgence du Spoutnik V en Inde », a déclaré G.V. Prasad, coprésident et directeur général de Dr Reddy’s Laboratories, cité dans un communiqué. « La vaccination est l’outil le plus efficace dans notre lutte contre le Covid-19 », a-t-il souligné.

Spoutnik V est le troisième vaccin à obtenir l’approbation des autorités indiennes, aux côtés de Covashield, version du vaccin Oxford-AstraZeneca produite localement et de Covaxin, un vaccin indien développé par la société nationale Bharat Biotech.

L’approbation de Spoutnik V est une « avancée majeure » après une « coopération étendue » dans les essais cliniques du vaccin en Inde, a affirmé pour sa part Kirill Dmitriev, directeur général du Fonds russe d’investissement direct, cité dans un communiqué.

En vertu d’accords déjà conclus, 852 millions de doses du vaccin russe, soutenu par le Fonds russe d’investissement direct, seront fabriquées en Inde chaque année.

S’exprimant mardi sur la chaîne de télévision indienne NDTV M. Dmitriev a précisé que les premières doses pourraient être prêtes fin avril ou en mai, et que la production augmenterait d’ici juin.

Spoutnik V est désormais approuvé dans 60 pays et se classe au deuxième rang mondial des vaccins en termes de nombre d’approbations délivrées par les autorités de réglementation gouvernementales, fait valoir Dr Reddy’s Laboratories.

– Efficacité de 91,6% –

L’efficacité de Spoutnik V est de 91,6%, selon un article de la revue médicale Lancet, précise en outre le laboratoire indien.

« C’est une bonne nouvelle car cela va stimuler l’offre de vaccins en Inde (…) mais cela ne va pas faire grand-chose contre la flambée actuelle (des cas) », a commenté auprès de l’AFP le virologue Shahid Jameel.

Lundi, l’Inde a fait état d’une augmentation de plus de 161.000 nouvelles contaminations. Plus de 100.000 nouveaux cas ont été signalés quotidiennement depuis sept jours consécutifs. Le pays a enregistré au total 13,5 millions de cas, dépassant les 13,48 millions du Brésil, devenant le deuxième pays le plus touché au monde.

Cette nouvelle flambée en Inde a conduit de nombreux États et territoires gravement touchés à imposer des restrictions voire des confinements partiels.

L’État le plus riche du pays, le Maharashtra, principal foyer de contaminations, a imposé la semaine dernière un confinement les weekends et un couvre-feu nocturne. Mais l’Etat, qui abrite la capitale économique Bombay, a prévenu qu’un confinement total — mesure drastique que les autorités cherchent à tout prix à éviter pour protéger l’économie déjà dévastée — pourrait être instauré dans les prochains jours si les contaminations continuent d’augmenter.

Les autorités de Bombay ont annoncé lundi que trois hôpitaux de campagne seraient érigés dans les six prochaines semaines.

A New Delhi, selon des responsables, le nombre de lits pour les malades du Covid-19 va être augmenté, tandis que 14 grands hôpitaux seront transformés en installations spécifiquement destinées au coronavirus.

Le ministre en chef de la capitale indienne, où un couvre-feu nocturne est en vigueur, a indiqué dimanche que 65% des nouveaux malades avaient moins de 45 ans.

L’Inde, où est établi Serum Institute (SII), plus grand fabricant de vaccins au monde, a lancé sa campagne de vaccination de masse mi-janvier et 108 millions de doses ont déjà été administrées.

Mais l’objectif ambitieux du gouvernement de vacciner 300 millions de personnes d’ici fin juillet accuse du retard en raison de ruptures de stock dans certains États et de réticences du public à l’égard des vaccins.

grk-lth/abx

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !