Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Facebook lance un nouveau programme pour aider des médias français

Posté le par AFP

Facebook a dévoilé vendredi un programme censé aider une dizaine de médias français à « développer leur audience numérique », « promouvoir leur marque » et « générer des abonnements », deux ans après avoir lancé un « accélérateur » d’abonnements numériques dédié à la presse quotidienne régionale (PQR).

Libération, 20 minutes, L’Obs, L’Express, Prisma Media, Slate, RTL, Combat ou encore Jeune Afrique participeront ainsi, de septembre à novembre, à des formations dispensées « par des experts de l’industrie des médias », précise Facebook dans un communiqué.

Le réseau social leur « fournira des outils et des ressources », ajoute-t-il, sans préciser le montant de l’opération.

Concrètement, des « groupes composés de deux à quatre membres des équipes éditoriales, marketing et commerciales des médias participants suivront un programme hebdomadaire, avec en fil rouge » un défi lié à la fidélisation de leurs audiences, explique Facebook.

Il s’agira par exemple « d’augmenter le nombre d’abonnés à une newsletter, le nombre d’utilisateurs enregistrés, ou le nombre d’utilisateurs mobiles, dans le but d’augmenter le nombre d’utilisateurs identifiés par l’éditeur ».

« Décliné dans d’autres territoires en Europe, ce programme piloté par le Facebook Journalism Project a permis à des éditeurs » de « fidéliser » des abonnés, d’augmenter « l’usage et les visites des non-abonnés » ou d' »améliorer la connaissance des utilisateurs », assure le géant du net.

En 2019, Facebook avait lancé un programme à destination de la PQR en France et en Belgique, doté de 2 millions d’euros.

Ce programme comprenait notamment un dispositif de remise de bourses, ce qui n’est pas le cas de celui dévoilé vendredi.

Selon le réseau social, les projets menés avec 11 éditeurs de la PQR ont généré en un an « plus de 25.000 nouveaux abonnés payants, plus de 300.000 nouveaux abonnés aux newsletters et un total de 8,5 millions d’euros de valeur créée ».

Facebook et Google ont développé des programmes destinés à la presse dans plusieurs pays alors qu’il leur est souvent reproché de capter une part écrasante des recettes publicitaires en ligne, et que certains veulent les contraindre à rémunérer les contenus médiatiques qu’ils diffusent sur leurs plateformes.

En France, la question des droits voisins a donné lieu à des « discussions constructives au cours de l’été avec l’Alliance de la presse d’information générale (Apig) », affirme-t-on chez Facebook. « Nous continuons à travailler à une solution pour soutenir les éditeurs qui soit bénéfique aux différentes parties prenantes », ajoute la même source à l’AFP.

ac/may/ic/mpm

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !