Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Guerre commerciale: UE et USA vont se concentrer sur la coopération réglementaire

Posté le par

Les Etats-Unis préfèrent pour l’instant se concentrer sur la coopération réglementaire avec l’Union européenne plutôt que de discuter d’un éventuel accord commercial sur les biens industriels, a affirmé vendredi la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström.

« Ils nous ont demandé de nous pencher sur la question de la réglementation. Et nous y avons travaillé », a expliqué la commissaire suédoise, qui doit rencontrer le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer mercredi prochain à Washington.

Washington et Bruxelles s’efforcent depuis des mois de matérialiser par un accord le principe d’une entente commerciale annoncée fin juillet par le président américain Donald Trump et le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Cette annonce avait permis d’ouvrir une trêve dans les tensions entre les deux parties, au moment où M. Trump menaçait de taxer lourdement l’industrie automobile européenne.

Les deux dirigeants s’étaient engagés à travailler sur un accord commercial sur les biens industriels, mais selon Mme Malmström vendredi, les Etats-Unis n’ont toujours pas manifesté d’intérêt à cela.

« C’est l’une des questions dont j’aimerais discuter aux États-Unis, savoir comment nous allons nous y prendre » pour mettre en place cet accord, a-t-elle dit.

La « coopération réglementaire » entre les deux régions est un autre point de l’accord entre MM. Juncker et Trump.

Selon Mme Malmström, qui s’exprimait à l’occasion d’une réunion des ministres du Commerce de l’UE à Bruxelles, cette coopération pourrait concerner « le secteur pharmaceutique, les matériels médicaux ou la cybersécurité ».

Elle a également évoqué, à titre d’exemple, « la certification des moules et des huîtres ».

La commissaire a promis qu’il n’y aurait « pas de changement dans les législations européennes », ni « de remise en cause des normes en matière de sécurité ».

« Je ne pense pas qu’il y aura une longue liste d’accords mercredi prochain, mais nous pourrions peut-être identifier le travail à faire », comment « travailler ensemble sur des normes qui n’existent pas encore, dans les nouvelles technologies par exemple », a-t-elle poursuivi.

Selon une source européenne, la Commission envisage une coopération « sur une base volontaire » sur les futurs standards des nouvelles technologies, comme « les véhicules automatique, l’impression 3D ou la cybersécurité ».

Il s’agirait aussi de « mieux harmoniser certains mécanismes de certification », en particulier pour les appareils médicaux et le secteur pharmaceutique, « dans les domaines où un intérêt commun est identifié ».

La ministre autrichienne de l’Economie, Margarete Schramböck, dont le pays préside actuellement l’UE, a souligné de son côté que le calme actuel dans les relations transatlantiques « ne devait pas faire oublier que tout peut à nouveau changer ».

Les tarifs douaniers punitifs « peuvent revenir à la table très rapidement », a-t-elle fait valoir, c’est pourquoi l’UE et les Etats-Unis doivent lancer des négociations « tout aussi rapidement ».

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse. »

Posté le par


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !