Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Hausse soudaine de près de 50% du prix du pain au Zimbabwe

Posté le par AFP

Le prix du pain a soudainement augmenté mercredi de près de 50% au Zimbabwe, pays frappé depuis une vingtaine d’années par une grave crise économique marquée notamment par l’hyperinflation.

Le prix d’un pain qui était encore à 9 dollars zimbabwéens (1 USD) mardi, est passé à 15 dollars zimbabwéens mercredi, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les boulangers ont affirmé qu’ils avaient été contraints à cette hausse soudaine en raison de l’augmentation des coûts de fabrication.

Le prix de l’électricité « a grimpé significativement, celui du carburant augmente aussi chaque semaine », de même que « le prix du blé importé », selon Dennis Wala, président de l’Association nationale des boulangers.

Les coupures d’électricité sont telles – en moyenne 18 heures par jour – que de nombreux boulangers ont recours à des générateurs pour faire marcher leurs fours à pain.

Après la polenta de maïs appelée « sadza », le pain est le produit alimentaire le plus consommé au Zimbabwe.

En crise depuis plus de 20 ans, l’économie zimbabwéenne est au bord de l’effondrement.

Ce pays d’Afrique australe a récemment renoué avec des pénuries, la dégringolade de la monnaie locale et l’hyperinflation – plus de 300% en rythme annuel en août, selon la Banque mondiale, plus du double selon les estimations d’économistes.

La semaine dernière, les infirmiers exerçant dans deux des plus grands hôpitaux d’Harare se sont joints à la grève, selon des médias locaux.

Lundi, le syndicat des enseignants en zone rurale a également appelé ses membres à ne pas se rendre au travail afin d’obtenir une revalorisation de leurs salaires.

Et les 300.000 fonctionnaires du Zimbabwe ont annoncé mardi qu’ils ne pouvaient plus se rendre à leur travail, leur salaire ayant perdu toute sa valeur du fait de l’inflation galopante, selon leur syndicat.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !