Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Isère : moyens exceptionnels jeudi pour retrouver un skieur disparu en janvier

Posté le par

Un dispositif exceptionnel d’environ 170 personnes partira jeudi à la recherche de Sacha Arabadzic, un jeune homme disparu le 31 janvier dans le secteur de l’Alpe d’Huez (Isère), a-t-on appris auprès de la CRS Alpes qui dirigera les recherches.

« On veut le retrouver pour sa famille », qui habite un hameau du Bourg-d’Oisans, a expliqué à l’AFP le major Ali Krim, adjoint au chef de section.

Le jeune homme âgé de 18 ans, un skieur « expérimenté, skiant en club, de très bon niveau », était parti seul, comme il en avait l’habitude.

On sait qu’il a pris le télésiège à huit places du Signal, qui va de l’Alpe d’Huez à la Grande Sûre, et qu’il a consulté sur son portable la zone permettant de redescendre sur Sardonne, une des trois qui seront explorées jeudi avec les parcours en direction de Villard Reculas et de l’Alpe d’Huez.

Douze minutes après sa dernière consultation, le portable a subi un endommagement qui l’a mis hors d’usage.

Sacha a-t-il fait une chute, heurté un arbre dans ce secteur boisé ou été victime d’une avalanche, alors que le risque était élevé ce jour-là ?

Les volontaires, qui seront encadrés par la CRS Alpes – la PJ de Grenoble est co-saisie de l’enquête – sont pour beaucoup des professionnels de la montagne – guides, moniteurs, pisteurs… – ainsi que deux gendarmes du PGHM de l’Isère et des bénévoles, a expliqué le major Krim.

Précédés par des équipes cynophiles, ils seront acheminés à la Grande Sûre par une remontée mécanique ouverte spécialement par la station de l’Alpe d’Huez, puis divisés en trois groupes, à pied, pour ratisser les trois zones de passage possible du jeune homme.

Il y a en ce moment environ 80 centimètres de neige sur les parties hautes du parcours.

Plusieurs opérations de moindre envergure ont déjà été menées pour retrouver le corps du jeune homme, notamment juste après sa disparition. Depuis, les secours en montagne sont allés autant que possible s’entraîner dans ce secteur, toujours dans l’espoir de pouvoir le rendre à sa famille.

De nombreuses personnes ont proposé de participer aux recherches de jeudi, mais leur nombre a dû être limité pour rester « gérable », a expliqué le major Krim. « Le niveau de neige est stabilisé, les conditions favorables. Demain, on mettra le paquet », a-t-il conclu.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !