Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

La Corée du Sud et le Royaume-Uni coorganisent un sommet sur les risques de l’IA

Posté le par AFP

Le président sud-coréen et le Premier ministre britannique ont souligné lundi les « nouveaux risques » apportés par l’intelligence artificielle (IA) et la nécessité de les évaluer, à la veille de l’ouverture à Séoul d’un sommet international consacré aux risques de IA, coorganisé par la Corée du Sud et le Royaume-Uni.

« Comme toute nouvelle technologie, l’intelligence artificielle apporte de nouveaux risques », ont déclaré Yoon Suk Yeol et Rishi Sunak au quotidien sud-coréen JoongAng Ilbo et au journal britannique I, dans un article publié lundi.

« Lorsque nous rencontrerons les entreprises lors du sommet IA Séoul, nous leur demanderons d’en faire plus pour montrer comment elles évaluent les risques et y répondent au sein de leur organisation », ont indiqué MM. Yoon et Sunak.

Ce sommet, auquel participeront des représentants des principales entreprises du secteur – telles que les groupes américains OpenAI, Google DeepMind, Microsoft ou Anthropic et l’entreprise française d’IA Mistral -, poursuivra le travail déjà entamé au Royaume-Uni l’an dernier, lors d’un premier sommet consacré aux craintes suscitées par cette révolution technologique.

Des smartphones aux aéroports, l’IA est déjà omniprésente dans la vie quotidienne. Ses progrès se sont accélérés ces dernières années avec le développement des IA génératives, capables de produire texte, sons, images en quelques secondes, sur demande en langage courant (comme ChatGPT).

Comme lors du sommet britannique, la sécurité figurera à l’ordre du jour de celui de Séoul, qui s’ouvre mardi.

« Comme de nouveaux modèles sont mis sur le marché presque chaque semaine, nous sommes encore en train d’identifier où ces risques peuvent apparaître », ont souligné MM. Yoon et Sunak.

Destruction d’emplois, cyberattaques, voire perte de contrôle par les humains… Face aux dangers potentiels de l’IA, les autorités sud-coréennes et britanniques veulent ouvrir le dialogue lors de cette réunion.

Le sommet de Séoul s’ouvrira quelques jours après que l’équipe d’OpenAI (ChatGPT) chargée de la sécurité d’une potentielle super intelligence artificielle a été dissoute et ses membres intégrés à d’autres groupes de recherche de l’entreprise.

Ce sommet se déroulera pendant deux jours, en partie en visioconférence. Outre la sécurité, les participants examineront différents moyens pour les gouvernements de stimuler l’innovation et développer la recherche sur l’IA dans les universités.

La France doit accueillir le prochain sommet sur la sécurité de l’IA.

qan-rr/er

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !