Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

La pépite tech française Mirakl lève 300 M USD et devient une « licorne »

Posté le par AFP

La pépite tech française Mirakl, qui vend aux entreprises une solution logicielle pour lancer une place de marché sur internet, a levé 300 millions de dollars, la plus grosse levée de fonds jamais réalisée par une start-up française, a-t-elle annoncé mardi.

L’opération, qui valorise Mirakl à 1,5 milliard de dollars, fait rentrer l’entreprise de 300 salariés dans le club fermé des « licornes » européennes, ces entreprises de la tech à croissance rapide valant plus d’un milliard de dollars.

Le président français Emmanuel Macron a fixé l’objectif de 25 licornes françaises en 2025, mais elles ne sont encore qu’une dizaine aujourd’hui dans l’Hexagone.

« Bravo à toutes les équipes de Mirakl qui font rayonner la French Tech », a tweeté mardi M. Macron, saluant les « 400 emplois » que Mirakl prévoit de créer en France dans les trois prochaines années.

La levée de fonds de Mirakl est menée par le fonds international anglo-saxon Permira, avec les investisseurs historiques de Mirakl (83North, Bain Capital Ventures, Elaia Partners, et Felix Capital).

Mais Mirakl restera une entreprise française et bien ancrée en France malgré son expansion internationale, a assuré lors d’un conversation avec les journalistes Philippe Corrot, cofondateur et président de l’entreprise née en 2012.

Le siège social de Mirakl restera en France, car « nous sommes une entreprise française avec un produit fait en France », a-t-il indiqué.

Mirakle utilisera les fonds notamment pour embaucher, avec 1.000 nouveaux collaborateurs recrutés dans le monde, dont 300 ingénieurs qui seront pour l’essentiel basés dans l’Hexagone.

Mirakl se rémunère par un pourcentage de l’activité des places de marché créées grâce à sa plate-forme.

L’entreprise bénéficie à plein de l’explosion du commerce électronique et affirme être rentable, même si elle ne veut donner aucun chiffre.

Les places de marché utilisant Mirakl réaliseront « 3 milliards de dollars de volume d’affaires en 2020 », a souligné Philippe Corrot.

Parmi les 300 clients revendiqués par Mirakl à travers le monde, figurent notamment Fnac Darty, Carrefour, Conforama, la branche canadienne du distributeur de produits électroniques et informatiques Best Buy, ou la chaîne américaine de supermarchés Kroger.

lby/pn/LyS

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !