Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

La Suisse a restitué à l’Irak trois biens culturels archéologiques d’une grande importance

Posté le par AFP

La Suisse a indiqué vendredi avoir restitué à l’Irak trois biens culturels archéologiques mésopotamiens « d’une grande importance », qui avaient été confisqués dans le cadre d’une procédure pénale à Genève.

Lors d’une cérémonie à Berne, la ministre suisse de l’Intérieur, Elisabeth Baume-Schneider, a remis les trois biens – deux reliefs et une statue – au vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères d’Irak, Fouad Hussein, selon un communiqué.

Ces trois objets mésopotamiens, qui ont entre 1700 et 2800 ans, avaient été confisqués en 2023 dans le cadre d’une procédure pénale dans le canton de Genève.

Dans le communiqué, l’Office fédéral de la Culture explique qu’il s’agit de deux grands reliefs assyriens du VIIIe siècle avant J.-C., provenant de l’important site archéologique de Nimroud-Kalkhu, et d’un fragment de buste royal des IIe et IIIe siècles, provenant de la ville antique de Hatra (tous situés dans l’actuel Irak, dans la région de Mossoul).

Les objets ont été découverts et répertoriés lors de fouilles officielles en 1846/47, 1959 et 1976. « Ils ont par la suite quitté illégalement l’Irak à une date et dans des circonstances inconnues », indique le communiqué.

Il s’agit de la cinquième restitution d’objets à l’Irak par la Suisse depuis 2005, « et de loin la plus importante ».

Les deux pays sont parties à la Convention de l’Unesco de 1970 concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels.

Selon les autorités suisses, le patrimoine mésopotamien figure dans les catégories de biens culturels irakiens les plus fortement menacés. A ce jour, l’Unesco a inscrit trois sites irakiens sur la liste du patrimoine mondial en péril, dont le site de Hatra.

Les objets ont été remis à l’Irak ce vendredi mais ils font l’objet d’une exposition exceptionnelle ouverte au public jusqu’au 7 juin.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !