Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

L’Allemagne veut pousser Shell à démanteler ses anciennes plateformes en mer du Nord

Posté le par AFP

L’Allemagne a annoncé mercredi avoir convoqué une réunion de crise cette semaine avec ses partenaires internationaux pour exiger du groupe pétrolier Shell qu’il démantèle ses anciennes plateformes de forage arrêtées et contenant du pétrole brut en mer du Nord.

Berlin a réuni les pays signataires de la Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du Nord-Est (OSPAR) vendredi à Londres, a indiqué un porte-parole du ministère allemand de l’Environnement.

« L’Allemagne trouve absolument inacceptable que (des) quantités de pétrole brut restent dans ces structures », a déclaré le porte-parole, Stephan Gabriel Haufe, évoquant un « danger pour l’environnement ».

Les participants à la réunion extraordinaire prévue vendredi – la première du genre – vont « insister » pour que Shell démantèle ses installations de forage, a ajouté cette source.

La convention OSPAR pour « Oslo-Paris » rassemble la Belgique, le Danemark, l’Union européenne, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Islande, l’Irlande, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, l’Espagne, la Suède et la Grande-Bretagne, ainsi que le Luxembourg et la Suisse.

Les militants de Greenpeace ont eux pénétré lundi dans deux des quatre plateformes de Shell ayant cessé de produire le brent en mer du Nord, dénommées Alpha et Bravo et situées au nord-est des îles Shetland en Écosse, pour protester contre ce que l’association a qualifié de menaces pour l’environnement.

Le groupe a de son côté affirmé que ses plans de démantèlement des quatre plateformes laisseraient subsister en mer des éléments de leur structure ainsi que 640.000 mètres cubes d’eau et 40.000 mètres cubes de sédiments contenant environ 11.000 tonnes de pétrole.

Shell a élaboré ses propres plans sur la déconstruction des plateformes de brent au terme de « 10 ans de recherches » impliquant « plus de 300 études scientifiques et techniques » selon un communiqué transmis à l’AFP.

dlc/jpl/dac/nas

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !