Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Le Premier ministre chinois en Australie pour développer les relations commerciales

Posté le par AFP

Le Premier ministre chinois Li Qiang est arrivé samedi en Australie pour une visite de quatre jours visant à développer les relations commerciales et a appelé à « mettre de côté les différends » avec ce pays.

Li Qiang, deuxième homme le plus puissant de l’appareil d’Etat chinois derrière le président Xi Jinping, a atterri samedi à l’aéroport d’Adélaïde dans le sud du pays.

Il a été accueilli sur le tarmac de l’aéroport par la ministre australienne des Affaires étrangères Penny Wong, d’autres représentants du gouvernement et des journalistes. Et a appelé dans la foulée à « mettre de côté les différends » avec l’Australie.

« L’histoire a prouvé que le respect mutuel, la recherche d’un terrain d’entente tout en mettant de côté les différends et la coopération (…) constituent une étape importante pour le développement des relations entre la Chine et l’Australie », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Un partenariat stratégique global plus mûr, plus stable et plus fructueux sera un trésor qui bénéficiera aux peuples des deux pays », a-t-il insisté.

Le déplacement du haut responsable chinois en Australie est la deuxième étape d’une tournée diplomatique en Océanie qui l’a d’abord mené en Nouvelle-Zélande.

En Australie, Li Qiang doit rencontrer un viticulteur de l’Etat d’Australie-Méridionale. Il devrait également s’enquérir de l’état de santé des deux pandas géants prêtés par la Chine au zoo d’Adélaïde.

Puis il s’entretiendra avec son homologue australien Anthony Albanese, avant d’être reçu à Canberra pour un dîner d’Etat, et de se rendre dans une mine de lithium en Australie-Occidentale.

La visite de M. Li suit la levée par Pékin de la plupart des barrières commerciales aux exportations australiennes, notamment le charbon, le bois, l’orge et le vin.

L’industrie australienne du homard espère pour sa part que le haut responsable chinois rouvrira le marché chinois aux exportations australiennes, levant ainsi l’une des dernières sanctions commerciales encore en vigueur.

– « Opportunités économiques » –

La visite du Premier ministre chinois « reflète l’amélioration de ton », analyse Ryan Neelam, du groupe de réflexion Lowy Institute à Sydney.

« Les relations sont désormais davantage axées sur les opportunités économiques que par le passé où elles étaient éclipsées par les divergences politiques et sécuritaires », a-t-il ajouté.

« Mais dans le même temps, ces différends n’ont pas disparu », rappelle-t-il.

La Chine et l’Australie étaient ces dernières années à couteaux tirés, en particulier depuis une demande australienne d’enquête en 2020 sur l’origine de la pandémie de Covid-19, que Pékin estimait politique, et la décision de Canberra d’exclure l’équipementier Huawei de son réseau 5G.

La Chine avait alors relevé ses taxes sur nombre de produits australiens, en particulier le vin, le boeuf et l’orge.

La plupart de ces surtaxes ont été levées à la faveur d’un réchauffement des relations entre Pékin et Canberra depuis l’arrivée des travaillistes au pouvoir.

En matière de défense, cependant, les tensions persistent, l’Australie privilégiant une alliance étroite avec les Etats-Unis dans le Pacifique.

Canberra et Washington oeuvrent à renforcer leurs liens avec les nations insulaires, après la signature d’un accord de sécurité secret entre Pékin et les îles Salomon en 2022.

La Chine a vivement critiqué le pacte de sécurité Aukus. Il comprend notamment la livraison à Canberra de sous-marins à propulsion nucléaire. Pékin y voit une menace pour sa sécurité, et une violation des règles de non-prolifération nucléaire.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !