Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Les règles du commerce mondial peuvent aider à lutter contre la crise climatique (Washington)

Posté le par AFP

Les règles du commerce mondial peuvent et doivent contribuer à lutter contre la crise climatique, a estimé jeudi la représentante américaine au Commerce Katherine Tai à quelques jours du sommet virtuel sur le climat organisé par le président Joe Biden.

« L’opinion selon laquelle les questions environnementales ne font pas partie intégrante du commerce ne tient pas compte du fait que les règles existantes de la mondialisation incitent à une pression à la baisse en matière de protection de l’environnement », a-t-elle estimé dans un discours préparé à l’occasion d’une conférence virtuelle organisée par l’institut américain Center for American Progress.

« A l’avenir, le commerce a un rôle à jouer », a-t-elle martelé.

Soulignant la volonté de l’administration Biden de faire progresser à grands pas les Etats-Unis en matière de lutte contre le réchauffement climatique en adoptant un plan d’investissements massifs dans les infrastructures, elle a relevé la nécessité de « travailler avec nos partenaires commerciaux pour (…) atténuer les pressions climatiques et s’y adapter » et protéger la planète.

Elle cite « deux problèmes pratiques » en particulier: mettre un terme à l’exploitation forestière illégale et lutter contre la surpêche qui détruit l’écosystème marin.

Des progrès ont été faits mais on peut « faire plus », estime-t-elle.

« Les forêts sont les poumons de notre planète et nous devons utiliser des politiques commerciales et des mesures d’application du commerce pour les protéger ».

« Nous ne traiterons véritablement ce problème à l’échelle mondiale que par le biais de règles mondiales », a-t-elle insisté.

Même chose pour adresser la question de la pêche intensive et la pollution des océans qui détruit le milieu marin.

« C’est pourquoi les négociations sur la pêche à l’OMC sont si cruciales », a-t-elle ajouté.

S’agissant de l’atténuation du changement climatique, « le développement de technologies, de biens et de services environnementaux innovants et le développement de chaînes d’approvisionnement internationales stratégiques pour le commerce seront essentiels », avance-t-elle.

De l’énergie propre aux véhicules à faibles émissions et à d’autres technologies, « un accès fiable à ces biens et services sera essentiel pour notre transition vers le zéro net d’ici 2050 », a-t-elle encore commenté.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !