Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Liquidation de Maxam Tan: le PSE finalement homologué, le site bientôt sécurisé

Posté le par AFP

L’administration a finalement homologué, après un premier refus pour irrégularités de procédure, le PSE accompagnant la liquidation judiciaire de l’usine de transformation d’ammoniac Maxam Tan de Mazingarbe, un site Seveso « seuil haut » dont la sécurisation est en voie d’achèvement, de source syndicale.

« Le document unilatéral portant sur le projet de licenciement économique collectif de 72 salariés (…) est homologué », indique la direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets, anciennement Direccte), dans un document datant de lundi et consulté par l’AFP.

L’administration avait dans un premier temps refusé l’homologation pour des irrégularités de procédure dont le fait que le CSE –instance représentative du personnel– n’avait « pas été formellement consulté et n’a en conséquence pas émis d’avis » sur la situation économique de l’entreprise dans le cadre de la liquidation.

Entretemps, un « CSE a été tenu pour lever toutes les réserves », et un « dossier complet renvoyé », a indiqué à l’AFP Stéphane Hugueny, porte-parole de l’intersyndicale.

« Notre avis a été défavorable, il s’agit d’un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi, ndlr) pitoyable au final », a-t-il ajouté. « Mais il y a une satisfaction pour l’homologation car nous en avons besoin pour avoir nos lettres de licenciement » dans la recherche de nouveaux emplois, a-t-il relevé.

Dernière de France à produire du nitrate d’ammonium industriel, cette filiale du groupe espagnol Maxam, contrôlé par le fonds d’investissement américain Rhône Capital, avait été placée en liquidation judiciaire mi-janvier, alors qu’une cuve contenait encore quelque 1.000 tonnes d’ammoniac.

Le tribunal de commerce avait alors ordonné une poursuite d’activité de trois mois, prorogée de trois mois le 13 avril, afin de permettre aux salariés de vider la cuve et de mettre en sécurité le site classé Seveso « seuil haut ».

L’opération de sécurisation est en voie d’achèvement, et doit se conclure lundi, « quand la sphère sera totalement vidée et rendue non dangereuse », a indiqué Lionel Mansuy, responsable d’exploitation du site. Il a déploré un « total mépris de patrons voyous » envers les salariés.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !