Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Lubrizol: début mardi de l’enlèvement de fûts à risque

Posté le par AFP

L’enlèvement de 160 fûts endommagés contenant un produit potentiellement dangereux sur le site de Lubrizol à Rouen va démarrer mardi et durera plusieurs semaines, a indiqué mercredi le préfet de Normandie Pierre-André Durand.

Ces 160 fûts endommagés dans l’incendie qui a ravagé le site Seveso seuil haut le 26 septembre contiennent une substance qui, si elle est chauffée, peut donner lieu à des émanations de sulfure d’hydrogène (H2S), un gaz « extrêmement dangereux », et de Mercaptan, un gaz « très incommodant », selon l’État.

Pour cette opération, un « équipement provisoire de confinement » a été construit au dessus de ces fûts, a rappelé le directeur régional de l’Environnement Patrick Berg lors d’une conférence de presse.

« Le raccordement de cet équipement provisoire de confinement à l’unité de traitement des éventuelles émanations de mercaptan et de H2S est installé vendredi. Le robot qui va manipuler chaque fût un par un arrive lundi. L’opération de manipulation par des robots sous surveillance humaine démarre mardi », a détaillé M. Berg.

« Une fois neutralisés, les fûts quitteront le site par un transport habilité pour aller dans une entreprise qui va les éliminer, un prestataire de Lubrizol, une entreprise agréée qui a pignon sur rue », a ajouté M. Berg sans vouloir préciser le nom et la localisation de ce prestataire.

L’enlèvement de ces fûts constituera « la dernière séquence de la remise en état du site », a ajouté le préfet.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !