Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Nexans veut réduire ses émissions de 4,2% par an pour être neutre en carbone en 2030

Posté le par AFP

Le fabricant de câbles Nexans s’est engagé mardi à atteindre la « neutralité carbone en 2030 », en visant une réduction annuelle moyenne de 4,2% de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 10 ans.

Le groupe entend ainsi se conformer à l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré à l’horizon 2030, a-t-il expliqué lors d’une matinée consacrée aux enjeux d’une « électrification durable ».

Nexans prévoit notamment de généraliser l’utilisation d’énergies renouvelables dans sa production locale ou de recourir à l’achat d’énergie décarbonée sur tous les sites.

D’autre part, toutes les usines vont être « notées sur leur consommation énergétique, gaz, eau », a indiqué à l’AFP le directeur général de Nexans Christopher Guérin. Il entend promouvoir une distribution plus locale de ses produits, qui sera « meilleure en termes d’empreinte carbone ».

Parallèlement au critère de rentabilité classique du retour sur capitaux employés, M. Guérin veut mettre en place dans le groupe un critère de « retour sur carbone employé ».

Le patron de Nexans a ajouté que « son objectif dans les 5 ans est que 100% de la R&D soit uniquement focalisée sur la transition énergétique et l’électrification durable », en y incluant la mobilité et les stations de recharge.

« Actuellement, à peu près 65% de notre chiffre d’affaires couvre soit la transition énergétique, soit l’efficacité énergétique » et « l’objectif (…) c’est que cette part monte encore plus », a-t-il déclaré.

L’activité de Nexans va être soutenue par la demande de développement de nouveaux réseaux électriques et le besoin de renouvellement des réseaux existants menacés d’obsolescence avec des risques de pannes, estime son directeur général.

La demande d’électricité va croître de 20% d’ici 2030, selon une étude de Roland Berger présentée mardi. Le cabinet a chiffré à 23.000 milliards d’euros les besoins d’investissements dans les réseaux électriques d’ici 2040.

En outre, 80% des capacités supplémentaires créées entre 2018 et 2040 seront des énergies renouvelables, indique l’étude, qui souligne la baisse du prix de l’électricité renouvelable.

sbo/mlb/swi

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !