Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Nucléaire: un équipement « défectueux » sur l’EPR chinois

Posté le par AFP

Un équipement d’un des deux réacteurs nucléaires EPR en construction en Chine présente des « défauts » sans gravité et est actuellement remplacé, a annoncé mercredi le groupe chinois CGN, qui gère ce projet avec le français EDF.

L’EPR est un réacteur de troisième génération, conçu pour offrir une puissance et une sûreté améliorées. Mais avec les déboires d’autres chantiers en Finlande et en France (à Flamanville, nord-ouest), les réacteurs chinois de Taishan (sud) devraient être les premiers à entrer en service dans le monde.

Or, sur le réacteur Taishan 1, « un défaut partiel a été détecté sur la soudure d’un élément de soutien non-porteur du dégazeur », a indiqué le groupe nucléaire CGN. Cet équipement sert à retirer l’oxygène des circuits d’eau et est situé « hors zone nucléaire », a-t-il précisé dans un courriel adressé à l’AFP.

« Nous avons pris des mesures pour remplacer le matériel et les travaux sont presque achevés », a assuré CGN.

Deux réacteurs EPR (European Pressurized Water Reactor) sont en construction à Taishan par une coentreprise franco-chinoise: celle-ci est détenue à 51% par CGN, à 30% par EDF et 19% par l’électricien de la province du Guangdong, où est situé le chantier.

Le chantier français de l’EPR de Flamanville, qu’EDF présente toujours comme une vitrine pour vendre cette technologie à l’étranger, a connu de nombreux déboires. Son coût a plus que triplé, à 10,5 milliards d’euros. Il devait initialement être lancé en 2012 mais ne devrait pas démarrer avant la fin 2018. Et la semaine dernière, 200 personnes ont été évacuées du site après un dégagement de fumée.

La mise en service du premier réacteur EPR chinois, Taishan 1, est prévue en théorie d’ici à la fin 2017.

Actuellement, six réacteurs EPR sont en projet dans le monde: un en France (Flamanville), un en Finlande (Olkiluoto), deux en Chine (Taishan) et deux en Angleterre (Hinkley Point).

bur-ehl/bar/cr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !