Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Pesticides: quatre communes de l’Aisne soumises à des restrictions d’usage de l’eau

Posté le par AFP

La préfecture de l’Aisne a demandé à quatre communes du département de mettre en place des restrictions d’usage de l’eau du robinet, après la détection de taux anormaux de pesticides, a-t-elle annoncé jeudi.

Ces restrictions, qui concernent 989 habitants, s’appliqueront pour une durée indéterminée, jusqu’à une baisse des taux relevés « ou la réalisation de travaux permettant de reconquérir la qualité de l’eau potable », a précisé la préfecture dans un communiqué.

Dans l’intervalle, les habitants devront être alimentés en eau par bouteilles ou citernes pour « la boisson, la cuisson des aliments, le lavage de dents, et la préparation des aliments si l’eau entre dans la composition d’une recette ».

Ces restrictions font suite à une surveillance renforcée lancée en septembre par l’Agence régionale de santé des Hauts-de-France de la concentration, dans l’eau de 45 communes, de métabolites de chloridazone, un sous-produit de la chloridazone, pesticide principalement utilisé dans la culture des betteraves jusqu’en 2020.

Dans ces 45 communes, dont 39 situées dans l’Aisne, des niveaux parfois supérieurs au seuil transitoire de 3?g/L déterminé mi-juin par le ministère de la Santé avaient été mis en évidence.

Dans l’attente de résultats définitifs pour l’Aisne, l’ARS avait annoncé le 9 novembre que la valeur moyenne des prélèvements dépassait le seuil transitoire dans deux communes de la Somme et quatre de l’Oise, nécessitant des mesures de restrictions ou l’exploitation de sources alternatives d’alimentation en eau.

L’ARS avait précisé en septembre que ces contrôles, prévus par la réglementation européenne, répondent à un « principe de précaution », l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ayant en 2007 « écarté un risque pour la santé humaine associé » à ces métabolites

Le géant allemand de la chimie BASF, qui a découvert en 1960 la chloridazone, avait pour sa part assuré que les résidus de ce pesticide dans l’eau du robinet ne présentaient pas de danger pour la santé.

cab/eva/sr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2022 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !