Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Sommet climat: Macron demande d' »accélérer » et salue l’engagement américain

Posté le par AFP

Le président Emmanuel Macron a demandé jeudi d' »accélérer sur la mise en oeuvre des engagements de l’horizon 2030″ sur le climat lors du sommet virtuel sur le climat organisé par les Etats-Unis.

En débutant son discours, il a d’abord « salué l’annonce de la contribution américaine », le président Joe Biden ayant dévoilé un nouvel objectif américain de réduction des émissions polluantes quasiment doublé, lors d’une déclaration vidéo enregistrée.

« C’est un choix historique sur le chemin qui nous mène vers Glasgow » (ville qui accueillera la conférence climat de la COP 26 en novembre), a ajouté le chef de l’Etat.

« Un seul objectif dans les prochaines semaines et les prochains mois: accélérer. Accélérer sur la mise en oeuvre des engagements de l’horizon 2030 », a-t-il poursuivi, en demandant « un plan d’action qui soit précis, mesurable, vérifiable ».

« Au fond, 2030 est le nouveau 2050. C’est ce plan que l’Union européenne a mis sur la table en décembre, traduit dans une loi climat européenne avec le Green Deal pour lui donner corps. A nous donc maintenant de mobiliser tous les leviers dont nous disposons, l’innovation, la transformation, la régulation ».

« Ce sera au coeur de l’action européenne précisément ces prochains mois », a-t-il ajouté.

Il a aussi demandé de « transformer en profondeur notre système financier » et s’est félicité que le sommet qu’il a lui-même lancé, le One Planet Summit, ait « permis de réunir des fonds souverains, des asset managers, des private equity, pour tous s’engager derrière cette méthodologie commune » de mesures des investissements favoables au climat.

« La France prendra toutes ses responsabilités dans les prochains mois pour aller plus loin sur le sujet de cette finance au service du climat », a-t-il ajouté.

Il a enfin redemandé de « donner un prix au carbone » en « intégrant la dimension environnementale dans le coût des investissements et dans nos relations commerciales », allusion à la taxe carbone que l’UE veut mettre en place à ses frontières.

Il a également cité le prochain sommet du 18 mai à Paris sur le financement durable des économies africaines et appelé à pousser les banques publiques de développement à financer des projets neutres en carbone.

« Il faut relever massivement les ambitions de chacun pour pouvoir tenir l’objectif de 1,5 degré, avait alerté l’Elysée mercredi, soulignant que les engagements à cette date « nous mettent sur une hausse des températures de plus de 3 degrés avec le risque d’aller à 5 degrés ».

La France fait partie des nombreux pays en retard sur leurs engagements pour atteindre les 1,5 degré, avait-il reconnu, mais elle a « une ambition extrêmement forte et est « en train d’accélérer », notamment dans la production d’énergie éolienne offshore et l’isolation des logements.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !