Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Stupéfiants: le chef du réseau Caliweed condamné à 10 ans de prison

Posté le par AFP

Un détenu considéré comme le chef du réseau Caliweed, qui vendait herbe et résine de cannabis sur Snapchat et Whatsapp, a été condamné jeudi à Créteil à dix ans de prison ferme, et huit autres prévenus à des peines d’emprisonnement.

Les autres peines s’échelonnent de 12 mois de prison avec sursis prononcées contre les « petites mains », pour leur « complicité » dans le trafic, à huit ans ferme pour les « lieutenants », dont quatre avec mandat d’arrêt.

Désigné comme le chef de Caliweed, Djamel S., alias Zinzin, 36 ans, est déjà incarcéré depuis 2018 pour trafic de stupéfiants. Il était soupçonné d’avoir « organisé, créé et développé » Caliweed depuis sa cellule.

En récidive, il a multiplié depuis ses 18 ans les aller-retours en prison.

Il devra également payer une amende de 60.000 euros et a interdiction de comparaître en Ile-de-France pendant cinq ans.

Sa soeur, Sonia C., qui confectionnait les précieux gâteaux au cannabis offerts avec les commandes d’herbe – qu’elle décorait soigneusement selon ses dires « comme (le célèbre pâtissier) Cyril Lignac » – s’est vu infliger deux ans de prison avec sursis.

Le réseau Caliweed, démantelé il y a deux ans mais qui semble perdurer aujourd’hui, avait en quelques mois, début 2019, réussi à « inonder toute l’Ile-de-France avec ses boîtes », grâce à un marketing innovant et la publicité de certains rappeurs, dont Mister You.

Opérationnel dans les huit départements d’Ile-de-France, « Caliweed » a réalisé un chiffre d’affaires estimé par le parquet « entre deux et cinq millions d’euros » en six mois d’activité de vente et de livraison de cannabis.

Parmi les peines de prison ferme prononcées à l’encontre des autres prévenus, quatre sont aménageables à domicile avec bracelet électronique, certaines assorties de sursis probatoire allant de deux à cinq ans.

Huit membres du réseau Caliweed ont ainsi été condamnés à des peines égales ou supérieures à deux ans de prison ferme. Tous devront régler des amendes de plusieurs milliers d’euros.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2022 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !