Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Tempête Gloria dans le sud de la France: près de 2.000 habitants évacués

Posté le par AFP

Quelque 1.500 personnes ont été évacuées dans les Pyrénées-Orientales, et plus de 250 dans l’Aude, à la suite de la tempête Gloria, qui frappe le sud de la France après avoir fait sept morts en Espagne, ont indiqué jeudi les préfectures.

Dans le Roussillon, 240 personnes ont passé la nuit dans des gymnases ou autres salles, comme par exemple à Claira, l’une des six communes traversées par l’Agly à avoir évacué une partie de sa population. Mais la majorité des personnes ont trouvé refuge chez des amis et la famille.

Dans l’Aude, 250 personnes ont « déjà été évacuées et d’autres sont en cours d’évacuation », a indiqué la préfète Sophie Elizéon lors d’un point de presse.

Dans ces deux départements frappés par des pluies diluviennes depuis lundi, aucun blessé ni mort n’est à déplorer.

Plus d’un millier de foyers sont jeudi matin privés d’électricité dans les Pyrénées-Orientales. L’ensemble des transports scolaires et voyageurs sont suspendus pour toute la journée sur l’ensemble du département. Il est recommandé aux parents, dans la mesure du possible, de ne pas amener leurs enfants dans les établissements scolaires.

Météo-France a maintenu la « vigilance rouge crue » sur les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, pour les fleuves Agly et Aude, respectivement au nord de Perpignan et au sud de Carcassonne.

« On est sur une phase de décrue au niveau de l’Agly, puisque le niveau de l’eau est passé de 7,40 m à 6,90 m », a indiqué à l’AFP Kévin Mazoyer, le secrétaire général de la préfecture des Pyrénées-Orientales. L’Agly reste en vigilance rouge en raison des risques de rupture des Digues Agly-Plaine de la Salanque.

– « vigilance totale » –

« Mais on reste en vigilance totale car des précipitations sont encore à venir. A Claira, des espaces publics sont inondés. Les consignes d’évacuation sont toujours en vigueur. Dans la bande des 300 m de part et d’autres de l’Agly, il faut continuer à respecter les consignes de sécurité », a-t-il ajouté.

« C’est une phase de décrue, mais il y a des précipitations importantes qui sont annoncées, nous devons rester vigilants. Il n’y a pas de blessé, pas de victime », a-t-il souligné.

Même vigilance pour la maire de la localité Hélène Malé: « Je ne suis pas sûr que l’eau ait fini de monter, elle est encore en train de monter, notre vigilance est toujours soutenue, les personnes sont toujours hébergées jusqu’à nouvel ordre. Il faut que la sécurité prime sur tout le reste ».

Plusieurs dizaines d’habitants ont également trouvé refuge dans un gymnase à Limoux (Aude) mais le niveau du fleuve avait sensiblement baissé jeudi en début de matinée.

Selon le site Vigicrues, il y a une « baisse des niveaux sur l’amont du tronçon (de la Haute vallée de l’Aude), le pic de crue a été atteint mercredi à 22h30 à Carcassonne ». Celle-ci a entraîné des inondations de nombreuses habitations ainsi que des coupures de voies de circulation, à hauteur de Limoux notamment. Mais les pluies attendues pour la matinée de jeudi ne devraient pas faire remonter les niveaux d’eau, selon le site.

Les précipitations, fluctuant en intensité, vont perdurer jusqu’à jeudi midi, affectant principalement une grande moité Est du département des Pyrénées-Orientales, littoral compris.

mer-ap-cm-cpy/swi

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !