Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Un homme accusé d’avoir allumé un feu en Californie, son audience reportée

Posté le par

Un homme accusé d’avoir allumé un incendie dans les Santa Ana Mountains, à une centaine de kilomètres au nord de San Diego, brièvement présenté vendredi devant un tribunal californien, a vu son audience être repoussée d’une semaine.

Forrest Gordon Clark avait été inculpé mercredi par le bureau du procureur du comté de Orange pour, notamment, incendie volontaire avec circonstances aggravantes, destruction de propriétés habitées et incendie de forêt. Il risque la prison à vie.

Il « est accusé d’avoir allumé un feu dans le Canyon Trabuco, qui a endommagé ou détruit au moins quatorze structures », indiquait jeudi le procureur dans un communiqué.

Le brasier, baptisé « Holy Fire », a détruit depuis lundi un peu plus de 7.300 hectares et n’était circonscrit qu’à 5% vendredi.

« C’est un mensonge! », a lancé l’homme de 51 ans, enfermé dans une cellule à l’intérieur d’une salle d’audience du tribunal de Santa Ana, à l’énoncé des charges retenues contre lui.

La lecture de son acte d’accusation a finalement été repoussée au 17 août, ses avocates demandant un report pour pouvoir étudier les preuves de l’accusation.

L’audience étant filmée, l’homme, vêtu d’une tenue orange de détenu, apparaît hagard. A au moins une reprise, il secoue la tête avec force, faisant voler ses longs cheveux noirs.

A la fin de l’audience, la magistrate a fixé à un million de dollars la libération sous caution de M. Clark.

« Je peux avoir un million tout de suite », a répondu l’homme, alors que ses avocates tentaient de le dissuader de prendre la parole.

Le suspect devait déjà être présenté devant un juge jeudi pour sa mise en accusation formelle, mais il a refusé de quitter sa cellule, forçant le report de cette audience au lendemain.

Shane Sherwood, chef des pompiers du comté de Orange, a expliqué que le feu avait commencé « près » de la cabane du quinquagénaire dans le Holy Jim Canyon. « Nous sommes en train d’enquêter sur la façon dont le feu a débuté ».

Selon plusieurs témoignages, les autorités ont découvert des « preuves physiques » sur place ayant conduit à considérer Forrest Gordon Clark comme le suspect numéro un.

Avant son arrestation, il avait affirmé à des journalistes qu’il n’avait rien à voir avec ce sinistre: « Je n’ai aucune idée » de ce qu’il s’est passé », avait-il dit. « J’étais endormi. J’avais mis des bouchons d’oreilles ».

« Je me suis réveillé et mes affaires brûlaient », avait-il ajouté.

Plus de 7.400 maisons et plus de 21.400 personnes ont été évacuées à cause du « Holy Fire », d’après les services forestiers. De nouvelles évacuations obligatoires ont été instaurées vendredi matin et des écoles fermées face à l’avancée rapide des flammes.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse. »

Posté le par


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !