Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Un imposteur se faisant passer pour un proche de Navalny dupe des députés baltes et britannique

Posté le par AFP

Un homme ayant usurpé l’identité d’un des proches de l’opposant russe Alexeï Navalny a pris part à des échanges vidéo avec des députés baltes et britannique, a annoncé jeudi le ministère lituanien des Affaires étrangères, dénonçant des « attaques visant à répandre de fausses informations ».

Leonid Volkov, qui a dû s’installer en Lituanie, est responsable de branches régionales du mouvement anti-corruption de M. Navalny.

L’homme qui s’est fait passer pour lui a communiqué lors d’appels vidéos avec des députés d’Estonie, Lettonie et Lituanie ainsi qu’avec Tom Tugendhat, président de la commission des affaires étrangères du parlement britannique.

« Au cours des dernières semaines, des attaques (relatives) à l’information ont été menées contre des hommes politiques estoniens, lituaniens et lettons », a indiqué le ministère.

« Ces attaques étaient destinées à répandre de fausses informations, à discréditer l’opposition russe et à saper le soutien des hommes politiques baltes » à cette dernière, a-t-il ajouté.

« On n’a pas besoin d’être un génie pour deviner que les services secrets russes étaient derrière cela », a déclaré Marko Mihkelson, président de la commission des affaires étrangères du parlement estonien.

Selon M. Mihkelson, l’imposteur était bien informé et savait par exemple comment les députés membres de sa commission avaient voté sur une déclaration consacrée à M. Navalny.

Cependant, le faux Volkov a été incapable de fournir des informations sur l’état de santé de M. Navalny en prison.

Le vrai Leonid Volkov a estimé que les auteurs de la supercherie étaient deux Russes connus sous les pseudonymes de Vovan et Lexus qui prennent régulièrement pour cibles de leurs canulars des personnalités connues mais s’en prennent principalement à des adversaires du Kremlin.

M. Volkov s’est dit sur Facebook impressionné par le caractère sophistiqué de la supercherie. Selon lui, l’image apparaissant sur l’écran a dû être manipulée pendant les appels vidéo pour donner l’impression que c’était vraiment lui qui parlait, sans doute un « deepfake ».

bur-dt/amj/bp/mr/lpt

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !