Grégorio CRINI

Ingénieur d’études, habilité à diriger des recherches - UMR 6249 Chrono-environnement, université Bourgogne Franche-Comté, Besançon, France

  • Les cyclodextrines sont des oligosaccharides cycliques qui possèdent une cavité hydrophobe leur permettant d’encapsuler diverses substances. Cette propriété d’encapsulation en fait des récepteurs moléculaires utilisés, par exemple, pour la vectorisation de composés bioactifs ou la détection de substrats.

  • Apprenez pourquoi le chitosane remplace avantageusement les produits chimiques utilisés dans les procédés de coagulation/floculation, adsorption et ultrafiltration de traitement des eaux usées. Ce biopolymère apparaît porteur de solutions innovantes et alternatives.

  • Parmi la multitude d’activités industrielles, le traitement de surface est l’un des plus grands consommateurs et pollueurs d’eau. Dans la littérature, on trouve de multiples procédés de décontamination de l’eau polluée comme la précipitation, l’extraction, l’évaporation, l’électrolyse, la cémentation, l’échange d’ions, l’adsorption sur du charbon actif, l’ultrafiltration et l’osmose inverse. Cependant, pour des raisons économiques et technologiques, beaucoup des procédés proposés ne peuvent être réalisés à l’échelles industrielle, d’où la nécessité de développer de nouveaux traitements. Dans cette optique, un nouveau matériau à base de cyclodextrine contenant desgroupes ioniques pour un procédé d’adsorption seul ou combiné avec une oxydation a été développé.

  • Les produits chimiques présents dans les procédés physico-chimiques et couramment utilisés pour le traitement et l’épuration des eaux usées posent des problèmes environnementaux et de santé. Le chitosane, biopolymère qui apparaît comme une alternative d’origine biologique, fait l’objet de cet article. Ses propriétés et ses principales applications sont tout d’abord détaillées : origine, préparation, conditionnement des matériaux, applications diverses. Le chitosane qui présente de nombreuses propriétés physiques, chimiques et biologiques, est donc devenu un acteur du traitement des eaux : il récupère et élimine les polluants des effluents industriels. Les mécanismes d’interaction polluants-chitosane sont donnés, avant de conclure sur les principaux problèmes et perspectives de ce matériau.