#

Ktcacxkambyv7xpreyyexhr1cffszpzt47kowovo9a4u2pqfz8owvhng3bug2yxf

Ktcacxkambyv7xpreyyexhr1cffszpzt47kowovo9a4u2pqfz8owvhng3bug2yxf dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Ktcacxkambyv7xpreyyexhr1cffszpzt47kowovo9a4u2pqfz8owvhng3bug2yxf dans les livres blancs


Ktcacxkambyv7xpreyyexhr1cffszpzt47kowovo9a4u2pqfz8owvhng3bug2yxf dans les conférences en ligne


Ktcacxkambyv7xpreyyexhr1cffszpzt47kowovo9a4u2pqfz8owvhng3bug2yxf dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2000
  • |
  • Réf : AF6502

Chimie organométallique

est de 106. Corrélativement, la distance de C 2 F 4 s’accroît notablement, passant à 1,40 Å (figure  8... butadiène, on obtient (figure  12 ) : [Os 3 H 2 (CO) 10 ] + C 6 H 8 → [Os 3 H (CO) 9 (C 6 H 7 )] + CO...   42 ) : 2 [Fe 2 (CO) 6 (CR) 4 ] + [Fe 2 (CO) 9 ] → 2 [Fe 3 (CO) 8 (CR) 4 ] + 5 CO Le même... par une phosphine qui a gardé un atome d’hydrogène : [Fe 2 (CO) 9 ] + 4 PHR 22 [Fe (PHR 2 ) 2 (CO) 3 ] + 3 CO...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2006
  • |
  • Réf : F1005

Planification expérimentale en agroalimentaire

F 3  : E 3  = 1/8 (–  y 1  –  y 2  –  y 3  –  y 4  +  y 5  +  y 6  +  y 7 +  y 8... E 13  = 1/8 (+  y 1  –  y 2  +  y 3  – y 4  –  y 5  +  y 6  –  y 7  +  y 8 ) = 0,062... 1  +  y 2  +  y 3  –  y 4 +  y 5  –  y 6  –  y 7  +  y 8 ) = 0,312...  +  y 7  +  y 8 ) E 12  = 1/8 ( y 1  –  y 2  –  y 3  +  y 4  +  y 5  –  y 6  –  y 7...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA2725

Les bilans thermiques d’été et d’hiver

7 8 9... 7 8 9... 7 8 9... 7 8 9...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0919

Méthode pour trouver les meilleurs produits par les cartes rough sets

Les idées de projets, comme toutes les données brutes récoltées sur le terrain par votre entreprise, doivent être regroupées et structurées avant d’être utilisées. Cette fiche vous propose d’utiliser une méthode issue de la théorie des Rough Sets (ensembles approximatifs) pour classer vos idées de projets à partir de vos préférences.

Vous désirez savoir comment vous y prendre concrètement :

  • Qu’est-ce que la théorie des Rough Sets ?
  • Comment vous préparer à la méthode préconisée ?
  • Quelles sont les différentes étapes de la démarche ?
  • Exemple d’application sur un cas industriel.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 janv. 2013
  • |
  • Réf : 1139

Méthodes d’évaluation de la performance économique d’un projet

Durant un projet industriel, depuis le démarrage jusqu’à la mise en production (s’il s’agit d’un produit) ou à la mise à la disposition des utilisateurs (s’il s’agit d’un service), l’entreprise se préoccupe de la performance économique.

Il est toujours difficile de se faire une idée de cette performance : pour effectuer un calcul par la méthode du « prix de revient », il faut un très grand nombre de données (matières incorporées, temps opératoires, amortissement du matériel, etc.), qui ne sont disponibles uniquement quand le projet est presque terminé.

Il existe cependant des méthodes qui ont le mérite de nécessiter beaucoup moins d’information. Ces méthodes, notamment statistiques, exploitent la « mémoire » de l’entreprise, capitalisée au cours de son histoire industrielle, et permettent notamment de prévoir et de maîtriser la performance économique du projet.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 26 mars 2013
  • |
  • Réf : 1206

L’organigramme des tâches et sa place dans le projet

Cette fiche explique comment construire un organigramme des tâches afin de regrouper de manière optimale l’ensemble des travaux à réaliser au sein d’un projet.

L’organigramme des tâches est essentiel avant de passer aux tâches fines de planification. En effet, il permet de s’assurer que toutes les actions à mener sont bien référencées et organisées en ce sens. Il est la donnée d’entrée fondamentale du planning.

Il permet également d’avoir une décomposition commune et cohérente entre les disciplines de planification et de gestion des coûts.

La création de cet organigramme aboutit à la définition de lots de travaux. C’est précisément dans la définition de ces lots de travaux que réside la difficulté mais aussi l’intérêt de ce travail de structuration de projet. Chacun des lots doit avoir une taille suffisante pour conserver une vision macroscopique du travail global à réaliser mais raisonnable pour être confié à un responsable de lot qui sera garant de la tenue des délais, du budget, de la qualité et de la conformité technique de son contenu.

Note : Il est très important de différencier l’organigramme des tâches (OT) de l’arborescence produit (ou « Product Breakdown Structure » - PBS) et de l’organigramme fonctionnel (OF, ou Organizational breakdown structure, OBS). Ce dernier représente la structure des différents niveaux de responsabilités dans le projet.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !